Aller au contenu

L’asthme, une maladie intestinale ?

L’asthme : une maladie inflammatoire d’origine intestinale ?

L’asthme : une maladie inflammatoire d’origine intestinale ?

Dites donc Docteur, j’ai toujours cru que l’asthme venait des poumons, car on est essoufflé quand on a une crise d’asthme et lorsque l’on prend de la Ventoline qui va dans les poumons, on va tout de suite beaucoup mieux….donc c’est une maladie pulmonaire pour moi.

Vous avez à la fois raison et tort : raison car l’asthme se manifeste par un blocage broncho-expiratoire entrainant le fameux sifflement et la gêne à l’expiration.
Tort car l’origine de l’asthme ne se trouve pas dans les poumons mais bien au niveau de votre intestin.

Ah bon et pourquoi ?

L’asthme est une maladie essentiellement d’origine allergique : les poumons réagissent de façon exagérée et pathologique à des allergènes ambiant présents naturellement dans l’air tels que le pollen, la poussière de maison contenant des acariens, les poils d’animaux et tous les allergènes chimiques que notre XXe siècle a diffusé dans l’environnement.
Et l’origine de l’allergie se trouve essentiellemente dans votre intestin.

Ça alors, l’origine de l’allergie se trouve dans l’intestin et pourquoi donc ?

Car l’intestin est plus qu’un tube digestif, plus qu’un filtre, c’est un véritable cerveau.
Un cerveau immunitaire et un cerveau émotionnel.
On le sait maintenant l’intestin contient 10 fois plus de bactéries que de cellules dans le corps.
Le chiffre est colossal et donne le vertige : nous avons chacun d’entre nous 100 000 milliards de bactéries dans l’ensemble de notre intestin et de notre colon ! L’ensemble de ces bactéries s’appelle le microbiote intestinal, la flore intestinale ou la flore digestive, c’est la même chose.

Probiotque lactbacillus rhamnosus contenu dans PRODOCTA


De l’équilibre de cette flore dépend notre immunité.
Si cette flore est équilibrée nous serons beaucoup plus résistants aux infections et ne souffrirons pas d’allergie.
Il y a deux voies immunitaires sélectionnées dans l’intestin : la voix de la défense contre les infections ou la voie de l’allergie.
Jusqu’au XXe siècle la voie de la défense contre les infections prédominait mais à partir de 1950 avec l’apparition des antibiotiques et le développement massif des vaccinations ayant entraîné la diminution des infections, c’est le chemin et la voie de l’allergie qui prédomine.

C’est pour cela qu’il y a de plus en plus de gens allergiques ?

Oui. Le XXe siècle a été le siècle de la lutte à mort (des puissances modernes avec les 2 guerres mondiales) et de lutte à mort contre les bactéries avec la généralisation de la philosophie Pastorienne. Il faut savoir que il y a deux visions en médecine : la vision pastorienne qui considère que le virus ou la bactérie est l’origine de la maladie.
Et la vision de terrain de Béchamp et de Tissot (contemporains de Pasteur qui ont lutté contre sa visionne manichéenne de la vie (les vilaines bactéries, les bons vaccins et antibiotiques) qui fait que Pasteur sur son lit de mort lui-même a repris leur antienne : « le microbe n’est rien, le terrain est tout ».
Ma vision de médecin scientifique du XXIe siècle est que le terrain prédomine sur la bactérie et les virus.

Dites-moi Docteur qu’est-ce que c’est le terrain en médecine ?

 

C’est simple le terrain c’est votre intestin.

Il y a un même parallèle entre la terre et la santé, entre l’agronomie et la Médecine.
Une terre riche de forêt, riche en humus fait pousser des arbres sains, qui n’ont pas besoin d’artifices comme des engrais chimiques ou des pesticides pour pousser et survivre : c’est « la terre nourricière » qui lui fournit tous les aliments nécessaires à sa robustesse et son indépendance.
Quand vous avez labouré trop profondément la terre ainsi détruit une grande partie de la vie de cette terre et que vous utilisez des plantes clonées (perte de la diversité qui enrichit et fortifie) sur des hectares et des hectares et que vous reproduisez cela chaque année la Terre est épuisée, morte et l’agriculteur est obligé d’adjoindre des engrais chimiques et ensuite quand la plante pousse sur ce sol fragilisé elle a besoin de médicaments qui sont les pesticides car sinon elle est attaquée par les les insectes et les parasites.

L’agriculture moderne industrielle appauvrit la terre et a donc besoin d’artifice pour faire croître une plante de plus en plus fragile.

Et bien pour l’homme c’est la même chose : sa terre, son terrain, c’est son intestin, sa flore intestinale.
Il y a la même vie grouillante et foisonnante sous la terre riche de la forêt que dans notre intestin : tous ces micro-organismes que l’on ne voit pas contribuent à la vie. Si on les détruit par des labours excessifs ou par le chlore, les antibiotiques, on fragilise ainsi l’équilibre permettant le maintien de la vie.
Les antibiotiques, les excès des vaccins, l’excès de produits hygiéniques comme le chlore, les antiseptiques ménagers perturbent notre flore intestinale et nous fragilisent : nous serons ainsi plus enclins à attraper des infections et des allergies. Et ces bactérie et ces virus ne vienent pas forcément de l’extérieur, ils sont souvent en nous et se développent excessivement à l’origine d’une fragilisation de la flore intestinale.

Si je comprends bien Docteur pour éviter l’asthme ou guérir mes allergies, il faut que j’améliore ma flore intestinale. Comment faire en pratique ?

D’abord il faut bien considérer deux choses : la médecine moderne allopathiques est très efficace dans le traitement de la crise d’asthme : la Ventoline est souveraine dans ce cas, il ne faut pas la négliger. Par contre la médecine nutritionnelle que je vous enseigne est la meilleure médecine pour prévenir et traiter le terrain et donc éviter le recours trop fréquent à la Ventoline.

Une chose est sûre il faut éviter au maximum les corticoïdes qui fragilisent tout votre métabolisme : la peau, les os, l’intestin et vos cristallins. La cortisone pris de façon chronique favorise le diabète, et favorise notamment les infections à l’origine de complications graves de l’asthme….un comble pour un médicament censé soigner l’asthme.

La médecine nutritionnelle traite la cause de l’asthme et des allergies, alors que la médecine allopathique ne traite que les symptômes et les conséquences.

Pour prévenir l’asthme et le traiter en profondeur, voici mes conseils naturels :
Équilibrez votre flore intestinale avec la prisependant trois mois de ce complexe naturel.
PRODOCTA 1-0-0 : 1 une capsule avant chaque petit déjeuner. (souches probiotiques sélectionnées spécialement pour équilibrer votre flore intestinale)
OMEDOCTA 2-0-0 2 capsules avant chaque petit déjeuner. Acides gras poly-insaturés qui vont petit à petit diminuer votre inflammation à l’origine de l’asthme. ( l’asthme, je vous l’ai dit est une maladie inflammatoire d’origine intestinale)

Pour commander le pack : cliquer ici
Éviter tous les aliments qui peuvent produire dans votre corps et notamment votre arbre broncho-pulmonaire un excès de mucus : le lait de vache, les yaourts de vache, le fromage blanc de vache.
Éviter le sucre blanc qui favorise la toux et les infections.

Lisez le livre : « L’alimentation vivante, la première médecine »,vous comprendrez tout cela très facilement.
Et pour ceux qui font confiance à ce complexe PRODOCTA-OMEDOCTA , je donnerais des conseils homéopathiques pour encore mieux traiter votre terrain allergique.

Conseils en ligne : écrivez à info@dr-trotta.com

Venir à la consultation : appelez au 0034 943 059 203

 

  • PACK 3 MOIS

    Pour traiter pendant 3 mois votre intestin : pour ne plus souffrir du ventre, et traiter la cause principale de vos allergies, de l'asthme, de l'eczéma et des infections ORL ou urinaires. Efficacité garantie si pris pendant 3 mois. Ce pack offre une réduction exceptionnelle de 14% pour faciliter son accès à tous et toutes, et aux familles.