Aller au contenu

L'endothérapie multivalente.

Un traitement révolutionnaire et naturel pour les maladies chroniques du XXIème siècle comme le fut la Pénicilline au XXème siècle pour les maladies infectieuses. Un traitement qui redonne espoir aux malades atteints de maladies que la Médecine moderne ne sait pas bien traiter sans effet secondaire.

NFORMATIONS CONCERNANT L'ENDOTHERAPIE


Mise au point par l’équipe du Docteur Michel Geffard, et utilisée par le Docteur Pascal Trotta dans sa consultation de Médecine Naturelle, l’endothérapie multivalente est un traitement oral qui vise à réparer les lésions causées par les agressions radicalaires, inflammatoires et infectieuses, dans les pathologies chroniques, telles que les cancers, les maladies auto immunes et les maladies neurodégénératives.

Elle est indiquée dans les maladies suivantes : sclérose en plaques, polyarthrite rhumatoide, spondylarthrite ankylosante, Maladie de Lyme, Fibromyalgie, Parkinson, Alzheimer, Rectocolite hemorragique, maladie de Crohn, throidite auto-immune, perte d'audition ou de l'acuité visuelle (DMLA), maladies dermatologiques (pemphigus, pelade, vitiligo, purpuras...), cancers...

Bien qu’ayant des causes génétiques différentes, les maladies chroniques ont des conséquences communes : l’oxydation des composants cellulaires, l’inflammation tissulaire et l'activation du système immunitaire (inné, adaptatif).
L’endothérapie multivalente considère qu’il est plus réaliste de s’attaquer à ces conséquences en soutenant le système immunitaire que de chercher à identifier l’ensemble des gènes impliqués dans les maladies chroniques.

Pour renforcer les défenses naturelles, il est courant d’utiliser des acides gras (oméga 3), des acides aminés et des vitamines A, C, et E. L’endothérapie utilise ces composés en les rendant stables à l'aide d'un transporteur neutre, dépourvu de toxicité, la poly- L-lysine (PLL). Issue d’un acide aminé, la lysine, cette molécule porteuse assure une meilleure disponibilité des vitamines, des acides aminés, des acides gras : leur métabolisme est ralenti, une activité thérapeutique est obtenue. Elle permet, par leur stabilité dans l'organisme, de mieux cibler les lésions, de les restaurer. L’endothérapie multivalente intervient au niveau de la barrière intestinale où se trouvent 70% des défenses immunitaires. Les études actuelles démontrent la participation dans les maladies chroniques de bactéries de l’écosystème intestinal : la muqueuse intestinale devient perméable aux constituants bactériens, et ceux-ci se greffent sur des sites d’ancrage (constitués d’acides gras) présents sur les cellules saines. Les germes deviennent alors actifs et le système immunitaire peut se retourner contre l’organisme.

L’endothérapie utilise un effet leurre : en associant des acides gras à la poly-L-lysine, elle empêche les bactéries de se fixer sur les sites d’ancrage.
Ce traitement a donc pour effet d’atténuer les effets pathogènes engendrés par la fixation des bactéries sur les cellules saines.

Nous avons mis au point des composés bénéfiques sur la barrière hémato encéphalique. D'autres ont un rôle immunomodulateur, anti-allergisant.
Les acides gras étant par ailleurs très concentrés dans le système nerveux central, le traitement pallie aux carences qui perturbent la synthèse de la myéline et combat les symptômes inflammatoires, que ce soit dans la Sclérose en plaques, la polyarthrite, les maladies inflammatoires de l'intestin, etc... L’oxydation des cellules due aux radicaux libres est prise en charge par les antioxydants composés de vitamines, d’acides aminés et des pièges à radicaux libres, toujours liés à la poly-L-lysine. Ces "produits naturels" peuvent ainsi diffuser dans tout l’organisme et être bien assimilés avant d’atteindre les sites de lésions(1).

Pour protéger les neurones de molécules toxiques et des toxines bactériennes,
Ont été ajoutés des neurotransmetteurs (dérivés d'acides aminés) qui ont pour effet de faciliter la reconstruction des circuits neuronaux.
L’efficacité protectrice de la substance est améliorée, là encore, par sa liaison à la poly-l-lysine.
Dans les maladies chroniques, les acides gras, les vitamines, les acides aminés, liés à la poly-L-lysine, agissent donc en synergie pour soutenir le système immunitaire et de restaurer les défenses naturelles diminuées, sans toxicité et sans effets secondaires.

(1)Ainsi, les antioxydants sont efficaces à des doses très faibles 100 fois inférieures à celles habituellement administrées dans les compléments alimentaires.


LES IMMUNOBILANS


 

Pour appréhender les mécanismes inflammatoires, auto immuns, dégénératifs, ou prolifératifs, les recherches effectuées depuis 20 ans nous ont permis de trouver des indicateurs immunologiques : des anticorps circulants. Ceux-ci donnent des informations concernant le passage bactérien grâce à la présence d'IgA élevées ou non ; ils révèlent également l'induction de mécanismes radicalaires et dégénératifs par l’existence d’anticorps d'isotypie M dirigés contre des composés, dérivés de l'oxydation et des antigènes modifiés.

Nous pratiquons donc des immunobilans qui mesurent le titre des anticorps.
Entre +2 et -2, nous sommes dans les normes de la population dite "contrôle". Par contre, quand les titres en anticorps dépassent +2 ou sont inférieurs à -2, nous avons la confirmation d'une stimulation du système immunitaire. Les antigènes concernés sont divers :
- si nous avons des IgM anti-acides gras, anti-dérivés de la lipopéroxydation, anti-NO, nous sommes en présence de processus inflammatoires actifs(2);
- si les anticorps circulants d'isotypie M sont dirigés contre des constituants bactériens, ils révèlent une activation immune bactérienne-like(3) ;
- si nous n'avons que des anticorps anti-antigènes bactériens d'isotypie A, nous sommes en présence d'une forme plus évolutive.
L'intérêt de nos tests est avant tout prédictif. Les anticorps augmentés signent dans tous les cas une évolution de la pathologie chronique, que l'état clinique soit perturbé ou non.
Actuellement, nous effectuons 6 tests pour le suivi des maladies chroniques identifiées et d'affections non nosologiquement définies :
1) - évaluation des anticorps circulants anti-antigènes modifiés par NO, NO2 et les produits de la lipopéroxydation pour l’identification indirecte de mécanismes radicalaires et oxydatifs ;
2) - évaluation des anti-antigènes dérivés du tryptophane (voie IDO) pour l’identification indirecte de produits toxiques et/ou immunomodulants ;
3) - dosages des anticorps anti-antigènes bactériens gram –en vue de l’identification d'une affection bactérienne chronique et, par la présence d'IgA, une hyperperméabilité mucosale ;
4) - dosage des anti-mycobacterium tuberculosis (identification à l'état "latent" de cette bactérie) ;
5) - dosage des anti-antigènes liés à la transformation cellulaire maligne (cancers, myélomes, etc...) ;
6) - dosage d'anticorps anti-molécules non physiologiques (contamination due à des molécules toxiques, médicamenteuses, etc...).

(2)Ce qui se rencontre très souvent dans les phases de poussées ou d'aggravation de la SEP. (3)Dans la SEP, nous sommes en présence d’une forme modérément évolutive.


LES PRÉPARATIONS MAGISTRALES


Dans le même paradigme, nous avons mis au point diverses approches thérapeutiques 

Les thérapies que nous proposons contiennent des acides gras liés à la PLL :

-  le P0701 composé d’acides laurique, caprique, pyruvique,
-  le P0204 : acides myristique, palmitique, oléique, thioctique, ...
-  le P0705 : mêmes acides gras que pour le P0204 avec en plus des acides aminés (cysteine PLL, méthionine PLL, ...), des vitamines (E PLL, C PLL...), des pièges à radicaux libres (P0201 : acide rétinoïque PLL, CoQ10 PLL...), rendus thérapeutiquement actifs par leur liaison à la PLL.

Ces thérapies sont bénéfiques. Elles sont utilisées par des patients depuis plus 15 ans : une dizaine de publications donnent les bons résultats obtenus. Ces thérapies n’ont pas d’effets secondaires. Elles peuvent être associées à d'autres traitements et notamment des antalgiques, etc...
Le premier essai clinique (phase IIa) sur la SEP a montré une absence de toxicité, et, en même temps, un début d'efficacité puisque 73% des patients étaient stabilisés, voire améliorés dans le cadre de leur forme secondairement progressive(4).

Ces thérapies concernent aussi d'autres pathologies, notamment les cancers : des préparations spécifiques permettent aux malades de mieux supporter la radiothérapie et chimiothérapie.
Pour chaque pathologie chronique, les préparations sont adaptées.

Mais depuis 7 ans 1/2, grâce à l'appui d'une pharmacie, des préparations magistrales peuvent être prescrites à des malades par leur médecin.
Les immunobilans (ou tests biologiques de suivi) que nous proposons doivent être régulièrement pratiqués pour réajuster la thérapie. La clinique est aussi prise en compte.

(4)Pour le moment, ce développement, en vue de l'AMM, est arrêté, par manque de financements.


PUBLICATIONS SUR L'ENDOTHERAPIE

MANGAS A., COVENAS R., BODET D., DABADIE MP. and GEFFARD M. Evaluation of the effects of a new drug on brain leukocyte infiltration in an experimental model of autoimmune encephalomyelitis. Letters in Drug Design & Discovery (2006) 3(3), 138-148.

MANGAS A., COVENAS R., BODET D., DULEU S., DABADIE M.P., MERCHAN M. and GEFFARD M., GEMSP : A new drug candidate for multiple sclerosis. in : Recent Research Developments in Neurosciences, Research Signpost, Trivandrum-Kerala, India. (2007) 2, 93-100.

NICAISE C., COUPIER J., DABADIE M.P., DE DECKER R., MANGAS A., BODET D., PONCELET L., GEFFARD M. and POCHET R. Gemals, a new drug candidate, extends lifespan and improves muscular performance in an amyotrophic lateral sclerosis rat model. Amyotrophic Lateral Sclerosis and other motor neuron disorders (2008) 9(2), 85-90.

MANGAS A., COVENAS R., BODET D., DE LEON M., DULEU S., and GEFFARD M., Evaluation of the effects of a new drug candidate (GEMSP) in a chronic EAE model. Int. J. of Biological Sciences (2008) 4(3), 150-160.

GEFFARD M., PEROTEAU J.F., DULEU S. and DABADIE M.P., Anti-bacterial activity of poly-L-lysine conjugates. BMC Proceedings (2008), 2 (suppl. 1), 22.

MANGAS A., COVENAS R., BODET D., DULEU S. and GEFFARD M., A new drug candidate (GEMSP) for multiple sclerosis. Current Medicinal Chemistry (2009) 16, 3203-3214.

MANGAS A., COVENAS R. and GEFFARD M., New drug therapies for Multiple Sclerosis. Current Opinion in Neurology (2010) 23, 287–292.

GEFFARD M., DE BISSCHOP L., DULEU S., POUNS O., FERRAN G., BESSEDE A., HASSAINE N.,

AUTRAN J.-L., BODET D., MANGAS A., and COVENAS R.,
Endotherapia. Anti-inflammatory and anti-allergy agents in Medicinal Chemistry, Spécial Issue, BETHAM (ed.) Michigan (2010) 9, N°3. 197-211(15).

GEFFARD M., DE BISSCHOP L., DULEU S., HASSAINE N., MANGAS A. and COVENAS R., Endotherapia : a new frontier in the treatment of multiple sclerosis and other chronic diseases. Discovery Medicine (2011) 10, N°54, 443-451.

COVENAS R., MANGAS A., JAULAIN C. and GEFFARD M., Multiple Sclerosis. In : Molecular and clinical neurosciences. Sugaya K., Samsam M. (eds.), McNeil, Michigan. (2010) In press.

GEFFARD M., DULEU S., BESSEDE A., COVENAS R., MANGAS A., A new paradigm for multiple sclerosis. In Multiple sclerosis. A new paradigm. Nova Science Publishers, (2011) in press.

BODET D., MANGAS A., COVENAS R., DABADIE M.P., GEFFARD M., Indirect visualization of specific antigenic modifications induced by nitric oxide in an experimental model of allergic encephalomyelitis. In Multiple sclerosis. A new paradigm. Nova Science Publishers, (2011) in press.

COVENAS R., MANGAS A., DE CASTRO F;, MERCHAN M. GEFFARD M., Immunopathology and immunomodulation in experimental auto immune encephalomyelitis and multiple sclerosis. In Multiple sclerosis. A new paradigm. Nova Science Publishers, (2011) in press.