Aller au contenu

La prévention de l'Alzheimer

Voici un TPE sur l'alimentation et l'Alzheimer réalisé par trois élèves de Toulouse. Après m'avoir posé quelques questions sur la nutrition et l'Alzheimer elles ont réalisé ici un magnifique exposé que je vous engage à lire car il fourmille d'informations intéressantes. Très beau travail d'équipe.

Introduction à ce très beau TPE :

L'Alzheimer, comme le cancer sont des maladies qui ne vont qu'exploser du fait du vieilissement de la population

 

Le seul véritable traitement est une politique véritable de prévention de ces maladies

Et non pas uniquement des soins, car on n'arrive à soigner que environ 50 % des cancers et que l'Alzheimer pour l'instant est dépourvu de soins efficaces.

La prévention passe par une alimentation saine, vivante et variée comme je l'expolique tout au long de ce blog et dans mon livre.

Il faut également bien lubrifier le cerveau avec les graisses qui le font bien fonctionner :

- OMEDOCTA : 2 capsules tous les matins au petite déjeuner.

- des noix : 3-5 par jour

- des sardines, des maquereaux au moins une fois par semaine, l'idéal étant 2 à 3 fois par semaine.

Des activités intellectuelles régulières avec des exercices de mémoire, et le maintien d'une activité sociale.

Ce qui favorise l'Alzheimer c'est l'oubli et l'ennui dans lequel on laisse le plus souvent les personnes agées que l'on parque dans des enclos isolés.

Le développement récent de collocation de personnes agées avec de jeunes étudiants est une bonne initiative qui préviendra le ralentissement intellectuel de ces seniors.  

Il faut aussi éviter de médicaliser trop la sénescence car à partir de 70 ans les reins et le foie n'éliminent plus que 50 % de leurs capacités habituelles.

Souvent les personnes agées ont plus de trois à cinq médicaments ce qui est une aberration et qui les intoxiquent à petit feu.

Les antidépresseurs et les psychotropes favorisent petit à petit le ralentissement idéo-moteur est sont à éviter. Il faut privilégier les plantes, l'homéopathie  etla nutrition pour traiter les problèmes d'anxiété à cet âge.

Dr pascal trotta