Aller au contenu

"Touche pas à ma prostate" !

Comment prévenir le cancer de la prostate ? Comment traiter plus naturellement les cas limites, borders-line ? Les conseils du docteur Trotta pour les hommes à qui on propose une biopsie de la prostate et qui n'ont pas un PSA si élevé que cela. Des conseils bien utiles.

Quand j'étais radiologue, j'ai été assez impressionné par une association de patients qui s'était intitulée ainsi "touches pas à ma prostate".
Il faut dire que j'exerçais pas loin de Toulouse où un fameux chirurgien avait falsifié les résultats d'ana-pathologie (le résultat des biopsies de prostate) pour opérer les patients de cancer de la prostate qu'ils n'avaient pas !
Et dans l'article de presse qui relatait cette association beaucoup de patients disaient qu'il regrettaient d'avoir été opérés car ils avaient perdu leur virilité ou étaient devenus incontinents.

Pendant 20 ans d'exercice de la radiologie, j'ai pratiqué de très nombreuses échographies urinaire et prostatique.
Je connais donc assez bien le diagnostic des troubles liés à la prostate.
J'ai ainsi diagnostiqué les différentes maladies de la cette glande : prostatite aiguë, adénome de la prostate ou cancer de la prostate heureusement beaucoup plus rare.

Je connais également bien les complications liées à l'intervention chirurgicale de la prostate : elles sont de plus en plus rares et nous avons à faire à une génération d'urologues maintenant qui ne se précipitent plus comme il y a 30 ans ou 20 ans sur les prostates de leurs patients.

Car les patients sont bien plus éduqués et se renseignent maintenant avant de se faire opérer.

Donc le message que je veux vous faire passer est d'être très prudent si l'on vous propose de vous opérer de la prostate.

Pour cela je vous rappelle quelles sont les vraies indications, les vraies raisons, de se faire opérer de la prostate :
–une vessie qui ne se vide pas (à cause de l'obstruction de la prostate) et qui entraîne un résidu avec soit des calculs, soit des infections urinaires à répétition.
-!Un cancer de la prostate avéré : c'est-à-dire pas seulement une petite augmentation du taux de PSA mais des taux de PSA supérieurs à 10 et qui augmentent à 3 contrôlent successifs avec une véritable tumeur diagnostiquée à l'IRM.

Je vais parler surtout ici des problèmes que l'on rencontre le plus souvent et qui posent le plus de problèmes diagnostiques pour le médecin comme pour son patient : un taux de PSA entre 4 et 10.

Le PSA est cet antigène secrété par les cellules de la prostate et qui augmente avec le volume de la prostate.

Si à 20 ans vous avez une prostate de 20 ml, votre PSA sera inférieur à 2.
Si à' 60 ans vous avez une prostate de 60 ml, votre PSA doit être < 6.
Le taux de PSA est proportionnel au volume de la prostate. (Vous divisez le volume de votre prostate en ml par 10 pour obtenir le taux supérieur PSA admissible.

Si vous avez donc une élévation du taux de PSA entre 4 et 10 et qu'on vous dit qu'il faut faire une biopsie, ne la faites pas.
Faites faire d'abord une bonne échographie de votre prostate pour voir quel est exactement le volume de votre prostate. Savoir si les X1 résidu poste mictionnel c'est-à-dire que le radiologue dois mesurer votre vessie avant puis après vous avoir fait uriner, pour vérifier que votre vessie se vide correctement sinon c'est signe que votre prostate gêne l'évacuation de votre vessie.

Et si votre taux de PSA est inférieur au 1/10 ème du volume de votre prostate, c'est que vous avez un adénome et que vous n'avez pas de cancer. Donc pas besoin de biopsie.

Par exemple vous avez un taux de PSA à 6 qui est supérieur à la norme admise par tous les laboratoires, mais ceci est une norme arbitraire qui ne tient pas compte du volume de votre prostate comme je viens de vous l'expliquer.

Donc si votre PSA est à 6 faites faire une échographie.
Deux cas de figure votre prostate a un volume supérieur à 60 ml. Donc votre PSA est normal pour le volume de votre portable. Par contre si votre prostate est plutôt de petite taille (<60 ml), il faut faire un contrôle de votre taux de PSA dans trois mois puis un troisième dans trois mois . On aura ainsi une courbe d'évolution à six mois de votre taux de PSA.

Si celui-ci monte graduellement , c'est que vous avez des cellules cancéreuses qui se développent. Il est décidé de faire une biopsie de votre prostate guidée par l'échographie à la recherche d'un nodule ou d'un cancer.
Si celui-ci monte puis descend, c'est que vous n'avez pas de cancer évolutif. Pas besoin de Biosun pour l'instant. On peut attendre

Il faut savoir aussi qu'il faut mesurer votre taux de PSA à distance (un mois après) , car le toucher rectal, l'échographie trans-rectale de la prostate et les biopsies augmentent artificiellement le taux de PSA.

Autre information capitale à savoir pour la sauvegarde de votre prostate :
Beaucoup d'hommes, à partir de 50 ans ont des cellules cancéreuses dans leur prostate.
En clair vous avez d'autant plus de "chance" d'avoir des cellules cancéreuses dans votre prostate que vous vieillissez : 50 % à 50 ans , 80 % à 80 ans.
Mais avoir des cellules cancéreuses ne signifie pas que vous avez un cancer, toute la différence est là. Un cancer ce sont des cellules cancéreuses qui prolifèrent et qui se multiplient sans contrôle. Alors que avoir des cellules cancéreuses est le lot d'à peu près tout le monde à partir de 50 ans et notre système immunitaire les élimine au dûe et à mesure de leur apparition (c'est le rôle de notre système immunitaire, notre gardien du temple en sorte).

On a démontré que si on fait des biopsies de prostate à des hommes qui sont décédés pour d'autres raisons que de la prostate, comme un accident de voiture, un accident vasculaire cérébral, un infarctus, on trouve ce pourcentage de cellules cancéreuses dans la prostate en fonction de l'âge.

Donc l'apparition de cellules cancéreuses dans la prostate est un processus naturel de vieillissement de la prostate. Et toutes ces cellules cancéreuses ne se transforment pas en cancer.
Seule une petite proportion d'hommes qui ont ces cellules cancéreuses va développer un cancer de la prostate, qui est la multiplication incontrôlable de ces cellules qui vont franchir la capsule de la prostate, aller dans le courant sanguin et donner des métastases dans les os.

Quelles sont sont les raisons qui font que certains hommes vont développer un cancer de la prostate et d'autres non ? C'est une très bonne question à laquelle il est difficile de répondre.

On peut toutefois dire en 2016 que les facteurs qui permettent de développer un cancer en général et de la prostate en particulier sont plurifactoriels, c'est-à-dire sont dus à de multiples facteurs. Les plus démontrés sont :
Les facteurs génétiques : vous avez des antécédents familiaux de cancer, vous aurez plus de chance d'avoir un cancer. C'est facteurs génétiques ne représente que 10 à 20 % de l'ensemble des cancers.

les facteurs environnementaux sont beaucoup plus importants et représentent environ 80 % des facteurs de risques de cancer. C'est en fait notre mode de vie et les différents facteurs extérieurs qui nous environnent : la mal bouffe, le surpoids, les excès de produits laitiers qui contiennent des pesticides facteurs de risques de cancer, la sur-vaccination qui entraîne une sur-oxydation source de cancérisation, toute type de stress chronique et aigu et en particulier les trahisons.

Très peu de gens et peu de médecins sont au courant de cela. Il y a une peur irraisonnée du cancer de la prostate. À cause de cela, on biopsie trop rapidement de trop nombreuses prostates.


Or la biopsie de prostate, n'est pas du tout anodine. Comme le disait le Professeur Lucien Israël, Cancerologue de renom, ce geste agressif déclenche un réflexe de défense naturelle chez les cellules cancéreuses qui envoient alors des signaux à toutes les toutes cellules cancéreuses, leur disant "attention danger, agression, multipliez-vous !".
On doit donc avoir de très bonnes raisons pour faire une biopsie de la prostate :
Augmentation importante du taux de PSA > 10 et largement supérieure au volume de la prostate Augmentation continue à trois prise de sang à trois mois d'intervalle du taux de PSA qui va passer par exemple de 6 à 12 puis à 24
Présence d'une tumeur confirmée à l'échographie (avec analyse Doppler) et à l'IRM.
Présence de métastases osseuses

Si votre taux de PSA est entre 4 et 10 attendez !
Dans ces cas frontières où votre taux de PSA est > à 4 et < à 10, il est tout à fait licite de modifier son terrain, son environnement pour éliminer vos cellules cancéreuses et éviter ainsi le développement d'un cancer. Cela est possible et fonctionne.
Et le contrôle du taux de PSA à 3 mois permettra de confirmer si cela fonctionne ou non.

Suivez donc mes conseils :


1/ Changez votre alimentation pour aller vers une alimentation qui va tuer les petites cellules cancéreuses naturellement .
Diminuez donc l'alimentation qui favorise le cancer : les excès de viande rouge (plus de 3 fois/ semaine), de produits laitiers de vache ( tous les jours), de friture, de sucre.
Le sucre est l'aliment préféré de la cellule cancéreuse. Pour affamer celle-ci, il faut donc supprimer le sucre blanc, sucre roux, confiserie etc.

2/ Passez le plus possible à l'alimentation anti cancer suivante :
Consommez régulièrement des choux, tous types de choux, des sardines, des manquereaux frais ou en boîte, des noix (3-5 par jour), des fruits et des légumes de saison le plus écologiques possible et avec le moins de pesticides possible, des épices notamment le curcuma, des herbes aromatiques, de l'ail, des oignons régulièrement, du citron, du thé vert, du chocolat noir et du vin rouge en petite quantité et le plus écologique possible.
Pour la prostate il faut augmenter les aliments riches en lycopène, comme les tomates, le jus de tomates, et tous les fruits et légumes rouges, oranges ou jaunes.

3/ si vous pouvez, essayer de jeûner pendant 10 à 20 jours pour affamer vos cellules cancéreuses.
Les cellules cancéreuses ont un handicap majeur par rapport aux cellules normales : elles ne savent utiliser comme carburant que le glucose pour survivre. Alors que les cellules normales savent à la fois utiliser le glucose (quand on mange), mais aussi les corps cétoniques produits par le jeune lors de l'interruption de nourriture.
Jeûner est pour moi la première attitude à entreprendre si on a un diagnostic de cancer ou de pré-cancer.

Si vous ne vous sentez pas la force de jeûner ce qui est compréhensible et qui nécessite un suivi médical, je vous conseille le micro jeûne, qui consiste à ne pas dîner pendant quelques jours de suite : c'est mieux que rien.

4/ Prenez PROSTADOCTA pendant 3- 6 mois

Dans PROSTADOCTA, vous avez le fameux fruit rouge du palmier nain, le Sabal qui contient des Phytonutriments diminuant le risque de cancer de prostate.
De plus PROSTADOCTA va diminuer votre congestion de la prostate et améliorer ainsi vos symptômes : avec ce complément que j'ai mis au point, vous vous lèverez moins la nuit pour uriner, votre jet urinaire petit à petit sera plus fort. PROSTADOCTA permet également d'augmenter la vigueur sexuelle, à un âge où celle-ci peut avoir tendance à décroitre, sans augmenter les risques de cancer de la prostate, au contraire.

 

  • Pack Prostate 3 mois

    Cure de 3 mois pour traiter naturellement et efficacement tous les troubles liés à votre prostate. Ce pack offre une réduction de 15% sur les trois pris séparément :

  • PACK PROSTATE 6 MOIS

    Ce pack permet un traitement au long cours de 6 mois de votre prostate et vous offre ainsi une réduction de 20% sur les 6 pris séparément.

  • PROSTATE-LIBIDO

    PROSTADOCTA®: LE COMPLÉMENT NATUREL DU DR TROTTA POUR TOUS LES TROUBLES LIES A LA PROSTATE Confort urinaire- Prostate - Vitalité