Aller au contenu
Pour prendre RV : 0034 943 059 203 & Pour commander les produits : 0034 943 060 242

Confinir ou désobéir ?

Un plaidoyer pour la liberté face à cette tyrannie sanitaire. Des moyens concrets pour rester libres et bien vivants face à ce virus de la peur. N'ayez pas peur du virus on peut le prévenir et le soigner correctement. N'ayez pas peur des amendes, elles sont illégales et on peut les contester systématiquement. Ayez plutôt peur de perdre votre emploi, votre entreprise, vos libertés fondamentales, votre mode de vie.

Confinir ou désobéir ?

Tel est le choix crucial qui nous est posé en nov 2020 après les annonces du couvre feu puis du 2ème confinement, mesures qui vont tuer notre économie et ruiner une grande partie des Français

1/ Éteins ta télé allume ton cerveau !

C’est réellement la première chose à faire pour sortir de ce virus de la peur.

Car le piège est presque parfait. À cause d’un virus grippal qui n’a pas augmenté la mortalité globale en France et dans le monde en 2020 par rapport à 2019, nous avons été confinés 55 jours en mars avril, bloqués chez nous devant nos poste de télévision qui martelaient en boucle tous les jours le nombre de morts. Des médecins de plateau télé, des « médecins compte mort » ( le Dr Salomon notamment) passaient leur journée à compter les morts dans les centres de réanimation et on voyait de façon indécente des images tourner en boucle montrant des gens intubés et ventilés. De quoi filer la trouille au plus inconscient et au plus courageux des hommes. Des images morbides dont le but était d’installer le virus de la peur et celui-là est beaucoup plus contagieux que le virus du Covid.

On a même vu des publicités à la télévision montrant une famille célébrant l’anniversaire de la grand-mère et 3 jours plus tard la grand-mère était montrée en lit de réanimation : le message subliminal était : vous petits-enfants vous pouvez semer la mort en allant voir vos grands-parents. Une honte !! C’est de la propagandSatffel digne de Goeebels et indigne d’un régime qui se prétend démocratique.

Göring le Nazi, au procès de Nuremberg, à cette question : « mais comment vous avez fait pour que les les Allemands vous suivent ainsi dans votre folie ? » avait répondu ceci :  « ce n’est pas difficile, n’importe quel régime peut y arriver, il suffit d’instaurer la peur dans la tête du peuple et les gens sont prêts à faire n’importe quoi ensuite » Et bien nous y sommes.

Pas besoin d’un vaccin contre le virus, il faut d’abord un vaccin contre la télévision et les médias de la peur : pour cela, éteins ta télé et allume ton cerveau !

 Nous sommes gouvernés par des tristes sires, par des Robespierre de la santé qui sont en train d’instaurer ce que plus tard dans les livres d’histoire nous appellerons « La Terreur sanitaire ». Le conseil de défense a remplacé le comité de salut public, ils sont de la même veine et ont le même but : instaurer la terreur et un un gouvernement tyrannique. 

Restez chez vous pour sauver des vies !!! Message passé en boucle pour faire respecter le 1er confinement

Alors qu'il faut sortir pour vivre et ne pas rester confiné là où les virus se transmettent le plus. Ce message est à l'origine du retard de l'immunisation collective de la population et est reponsable de la faillite économique. Les Français l'ont compris et ceux qui doivent travailler pour vivre, qui veulent sortir pour se maintenir en bonne santé refusent de se terrer chez eux et désobéissent à cet ordre contre-productif. 


2/ « Ils nous pourrissent la vie en voulant nous la sauver »

Voilà ce que des patients m’ont dit récemment cette semaine après l’annonce de l’instauration d’un deuxième confinement.

Nous sommes depuis 2005 en état d’urgence permanent soit par terrorisme islamiste soit par terrorisme viral. J’utilise bien ce mot terrorisme car depuis l’apparition de ce fameux virus en décembre dernier, il y a presque un an, nos dirigeants et les journalistes complices ne font que nous terroriser en instillant le virus de la peur et en prolongeant sans cesse un état d’urgence qui semble vouloir se prolonger à l’infini puisqu’il vient d’être maintenant prolongé jusqu’en février ce qui veut dire que le confinement ne s’arrêtera pas après Noël.

3/ Allons-nous être confinés à l’infini ?...ou Cons-finis in fine ?

Allons-nous obéir à l’infini où allons-nous par un sursaut de survie désobéir et nous libérer de cette tyrannie ?

Voulez-vous finir ruinés et enchaînés ou voulez-vous vivre dignement et libres ?

Tel est le terrible dilemme qui nous est posé en nov 2020.

Avec notre bon sens nous constatons toutes et tous que le confinement très dur de 55 jours du printemps dernier n’a servi à rien puisqu’il n’a fait que retarder la diffusion du virus à l’automne 2020 avec une contagiosité plus forte et une mortalité plus faible. Ce confinement très dur a mis à mal de très nombreuses entreprises et a menacé des pans entiers de notre économie à commencer par le tourisme, la culture et le sport. Il a empêché pendant 55 jours toutes pratiques de culte ce qui est inédit dans l’histoire de notre pays alors que cette liberté de culte est inhérente à l’être humain.

Juste avant ce 2è confinement un couvre-feu été mis en place de la même manière de façon progressive pour éviter toute révolte. Mais avez-vous vu des bottes allemandes dans Paris et à Biarritz alors que ce couvre-feu était installé ? non. C’est sous le régime de Vichy que le couvre feu a été installé pour la dernière fois en France hormis le court épisode de la guerre d’Algérie. C’est inadmissible et personne ne se réveille ou très peu.

Je rappelle que « le mal progresse par l’inaction des gens de bien ». Il n’est donc plus temps de rester inactif, confiné et passif chez nous. Il faut se lever pacifiquement mais fermement.

Ces mesures anti-sociales et anti-economiques sont répétées maintenant à l’automne avec toujours la même technique d’un confinement de 15 jours en 15 jours. « Ne vous inquiétez pas ce n’est que pour 15 jours » mais de 15 jours en 15 jours, si on suit la logique stupide ou cynique de nos gouvernants, ce confinement pourrait durer à l’infini puisque les virus et les bactéries sont plus nombreux que les êtres humains car ils font partie de notre existence.

Ce deuxième confinement, je vous l’assure ne va pas durer uniquement 15 jours mais va durer au moins jusqu’à Noël et se répétera cet hiver, car la définition d’un virus grippal est de se diffuser d’octobre à avril. Préparez-vous, si vous vous soumettez à un confinement long, qui sera répété ensuite avec d’autres mesures restrictives comme les couvre feu jusqu’à ce que les virus disparaissent ou que L’Humanité disparaisse ? 

4/ La France va mourir guérie !

Ce très mauvais remède du confinement organisé par nos gouvernants est pire que le mal. Comme nous disons en médecine « le malade va mourir guéri ». La France va être guérie peut-être du virus mais va mourir économiquement.

Nous sommes à une heure cruciale de l’histoire de notre pays, de l’histoire du monde.

Pour la première fois dans l’humanité des mesures globales et restrictives contre les libertés humaines fondamentales sont prises par des gouvernements aux ordres d’un nouvel ordre mondial sanitaire et tyrannique. Nous ne vivons plus en démocratie depuis que nous ne pouvons plus sortir librement sans signer un « Ausweiss » depuis que nous ne pouvons plus sortir sans respirer un air pur, sans masque, depuis que nous ne pouvons plus aller nous restaurer ou boire un verre quand nous voulons, voyager comme nous voulions, se marier, assister aux obsèques de nos parents aux grands-parents etc. etc.

Très progressivement et très insidieusement,  de façon croissante nos libertés son petit à petit toutes supprimées. Et cela pour notre bien, pour notre santé...tu parles.

Nous ne sommes donc plus en démocratie mais dans une tyrannie sanitaire, une tyrannie démocratique.

Confinir ou désobéir tel est le choix qui est posé à nous Français et à tous les êtres humains de la planète en ces heures qui rappellent l’effondrement de la France de 1940, qui va venir sous peu si nous continuons à obéir à des ordres tyranniques.

5 / « La désobéissance civile devient un devoir sacré lorsque l'État devient hors-la-loi ou corrompu. »

avait dit Gandhi

L’État est devenu hors-la-loi depuis le traité de Lisbonne de 2007 qui s’est assis tout simplement sur le non au référendum de 2005 sur l’Union européenne.

L’État est corrompu puisqu’il appuie ses décisions sur un conseil scientifique totalement aux mains de l’industrie pharmaceutique, ce conseil étant à l’origine de toutes les mesures supprimant nos libertés fondamentales.

La Désobéissance civile devient donc un devoir sacré pour nous tous si nous voulons mettre à bas cette tyrannie sanitaire qui ne va que s’aggraver.

 

 

6/ Comment désobéir ?

Il suffit de vivre librement.

Ce n’est pas très compliqué.

Il suffit d’abord de ne pas s’auto-confiner. Énormément de personnes s’auto-confinent d’elle-même dès le premier message de peur à la télévision, car à la télé on a dit qu’il ne fallait ne pas sortir de chez soi, mais c’est faux. Vous pouvez continuer à vivre normalement.

Si vous vous inscrivez au site réaction19 d’un groupe d’avocats qui vous réarme juridiquement, vous pouvez contester les amendes qui sont illégales et vous pouvez sortir sans masque et circuler librement.

Défendez pied à pied vos petits commerces, vos bars, vos restaurants, vos librairies vos salles de sport, vos salles de spectacles, vos cinémas, vos fleuristes, vos magasin de vêtements, vos soirées entre amis, votre mode de vie, vos réunions de famille, vos réunions politiques, vos cultes, votre mariage, l’enterrement d’un proche en famille avec les amis et non pas en petit comité restreint de 10 personnes, refusez d’obéir à des ordres tyranniques.

Plus nous serons nombreux à prendre conscience de cela et plus nous continuerons à vivre normalement, moins ils auront de prise sur nous. Ils ne vont pas mettre la France entière en prison ! ni mettre des amendes à tout le monde.

Allez travailler pour défendre votre emploi votre travail, votre entreprise. Car sinon à ce rythme du confinement perpétuel pous allez tout perdre et vous serez ensuite dépendnat du RUB Revenu Universel de base que ce nouvel Ordre veut instaurer. Vous serez alors dépendant de celui qui vous nourrit alors que jusque là vous viviez librement de votre travail. N'écoutez pas la propagande qui vous dit "métro-boulot-dodo"  "tarvail-dodo-travail" et qui vous interdit toutes les joies et récompenses de votre dur labeur : sorties entre amis, bons petits restaurants, spectacles, vacances ... allez surfer, allez en fôrét , en montagne. Détendez vous ressourcez vous. 

Continuez à vous réunir pour parler entre vous de ce qui se trame sous vos yeux. Refusez les antennes 5G qui vont vous contrôler. 

Car les Français ne sont pas sots et voient que la Suède qui n’a pas confiné a eu autant de morts in fine que la France qui elle a confiné une première fois et re confine une deuxième fois. En France nous aurons donc à la fois les morts du coronavirus mais aussi les morts par ruine et faillite économique et cela sera bien plus grave.

La deuxième vague sera bien une deuxième vague de faillite économique et de ruine de nombreux Français si nous ne réagissons pas.

L’argument du deuxième confinement c’est qu’il n’y a pas assez de lits de réanimation. Mais qu’ont-ils il fait depuis le premier confinement catastrophique ?

Alors qu’il n’y avait que 5500 lits de réanimation en mars ce qui a justifié le confinement ( cefaible lit de réanimation étant du aux politiques néolibérales de l’Union Européenne considérant les soins de santé comme superflu et trop onéreux), la France se retrouve à l’automne avec le même nombre de lits de réanimation alors qu’ils en avaient promis 12 000. Que de mensonges ! Or c’est l’argument principal qui justifie votre emprisonnement généralisé et la fermeture de notre tissu économique de proximité.


7/ La politique d’un grand pays ne se fait pas au lit au pied des lits de réanimation.

De Gaulle avait dit : « La politique ne se fait pas à la corbeille ». Il voulait dire que la politique d’un grand pays ne se fait pas en fonction des intérêts boursiers, des intérêts particuliers. On ne peut pas décider de l’avenir et de la vie des Français en fonction du nombre de gens qui meurt à l’hôpital. Sinon s’en est fini de nos libertés et de notre démocratie.

J’ai bien envie de répondre à ces pisse-froid qui ont peur de tout :

« Si vous avez peur du virus, il ne fallait pas sortir de l’utérus ! »

La vie est un risque. Coluche disait : « La vie est une maladie mortelle....sexuellement transmissible ! » Il faut accepter les risques de la vie et les virus et les bactéries en font partie.