Aller au contenu

L'Endo-Bio-Thérapie ou endothérapie multivalente du Dr Geffard

Un traitement révolutionnaire et naturel pour les maladies chroniques du XXIème siècle comme le fut la Pénicilline au XXème siècle pour les maladies infectieuses. Un traitement qui redonne espoir aux malades atteints de maladies que la Médecine moderne ne sait pas bien traiter sans effet secondaire. Mis au point par le Dr Michel Geffard.

INFORMATIONS CONCERNANT L'ENDO-BIO-THERAPIE

1/ le combat acharné contre cette nouvelle Médecine écologique, efficace et non toxique

Le Dr Trotta a eu l’immense honneur et privilège de travailler avec le docteur Michel Geffard pendant les trois dernières années de son activité de 2016 à 2019.

Ce médecin et chercheur exceptionnel a consacré toute sa carrière de scientifique à chercher les causes des maladies chroniques et à proposer un nouveau traitement moins toxique et plus efficace.

Ses recherches ont porté plus particulièrement sur la SEP, la Sclérose en Plaques. En collaboration avec les Neurologues hospitaliers de Bordeaux qui lui ont confié les sérums de leurs patients atteint de cette maladie, le Dr Michel, Geffard a pu montrer que le sang de ces malades contenait des anticorps contre des neuromédiateur et qui il y avait dans leur sang des fragments de bactéries, bactéries d’origine intestinale entraînant une micro infection chronique à l’origine de la maladie.

Non seulement ceci était révolutionnaire cela permettrait d’approcher la physiopathologie de cette maladie neurologique et de la plupart des maladies chroniques à savoir : une jupe-perméabilité intestinale à l’origine d’une infection chronique, d’une oxydation, d’une inflammation et d’une réaction auto-immune ces quatre phénomènes venant léser les organes du propre malade.

Cette première découverte révolutionnaire a permis la deuxième à savoir un traitement adapté aux causes de ces maladies. Et pendant Geffard s’est acharné à mettre au point des endo-médicaments, des nouveaux médicaments qui font partie de ce qu’on appellera plus tard la « nano-médecine » qui permet de soigner précisément l’infection chronique, l’inflammation, l’oxydation et la réaction auto-immune et ceci sans toxicité et avec une très grande efficacité.

Malheureusement et l’histoire de la médecine est ponctuée de ces injustices, ces découvertes ont créé de grandes jalousies et surtout une inquiétude de la part des multinationales du médicament dont le chiffre d’affaires de la sclérose en plaques est passé de millions d’euros à  1 milliard d’euros en l’espace de 20 ans sans qu’il n’y ait aucun progrès dans le traitement de ces malades (avec ces traitement de plus en plus chers, de plus en plus toxiques la plupart des malades finissent presque toujours en fauteuil roulant alors que c’était l’inverse avec L’endothérapie du Docteur Geffard.

Ce qui devait arriver est arrivé car il n’y a pas plus facile en France : une fausse dénonciation a permis de radier de l’ordre des médecins le docteur Geffard. C’est comme si l’ordre des médecins avaient radié Fleming où Pasteur, un comble !

L’ordre des médecins en France n’est pas à une injustice près et s’est couvert de ridicule au regard de l’histoire qui elle reconnaîtra les travaux du Docteur Geffard et qui j’en suis persuadé aura le prix Nobel de médecine à titre posthume.

Enfin une cabale montée sous Macron et Buzyn en 2019 a mis en examen le docteur Geffard, un comble pour exercice illégal de la médecine de la biologie et de la pharmacie ! Voilà où en est la France de Macron : une France aux mains des lobbys pharmaceutiques la crise de Covid l’a bien démontré et qui vise à neutraliser un chercheur innovant, un médecin humaniste qui a trouvé un traitement révolutionnaire des maladies chroniques, traitement qui sera reconnu dans l’histoire de la Médecine n’en déplaise à leurs détracteurs.

L’ affaire Geffard est bien une deuxième affaire Beljanski, et ressemble de loin aux très nombreuses difficultés et oppositions qu’à connu le docteur Semmelweis quand il avait prôné le lavage des mains avant les accouchements au XIX siècle en Hongrie. L’establishment médical s’y était opposé de toutes ses forces et pendant 50 ans les femmes on continué à mourir en couche malgré les découvertes de ce médecin novateur. Et bien 1 siècle plus tard ce médecin est reconnu comme un pionnier et ce sera exactement pareil avec le docteur Geffard.

Étant le dernier élève du docteur Geffard et ayant reçu de nombreux appels et de nombreux mails catastrophés des malades qui avaient confié leur santé au docteur Geffard et qui ne pouvaient plus se soigner car - comble d’injustice le laboratoire de ce chercheur exceptionnel a été détruit par les forces de l’ordre en 2019 ! - et respectant son serment d’Hippocrate , le docteur Trotta a mis au point une numérisation des endomédicaments du Docteur Geffard en collaboration avec Emmanuel Carrrère, élève du professeur Luc Montagnier, pionnier de l’info Médecine ayant repris les recherches du professeur Jacques Benvéniste. Ainsi sous une autre forme, non pas de comprimés mais de signal numérique, on peut continuer l’aventure de L’endobiotherapie avant que la justice ou des âmes nobles et charitables reprennent le flambeau de cette magnifique Médecine.

Nous ne laisserons jamais tomber nos malades. Notre serment d’Hippocrate est de continuer à soigner et de proposer une thérapie innovante même si celle-ci est combattu et leurs pionniers pourchassés.

C’est à l’État français et à l’administration de trouver un cadre juridique pour ces en endomédicaments. Comme ils ne le veulent pas sous pression de Lobbys qui les dépassent,  ils interdisent purement et simplement les malades de se soigner avec ces nouveaux traitements qui nous le rappelons sont efficaces et surtout non toxiques.

La vérité c’est comme l’eau : elle finira toujours par passer et l’histoire retiendra les difficultés extrêmes qu’a connu l’endobiothérapie.

« Impossible n’est pas français »:  c’est avec fierté que nous poursuivons ce combat.

Et c’est surtout grâce au soutien des très nombreux malades courageux et opiniâtres que nous poursuivons ce combat car nous travaillons pour eux et il nous encouragent.

Pour en savoir plus sur L’endobiothérapie vous pouvez lire la suite de cet article et surtout le livre court et explicite qui résume parfaitement le cheminement du docteur Geffard et qui résume ses 30 ans de recherches, et l’efficacité de cette maladie sur les maladies chroniques : sclérose en plaque, maladie de Charcot, cancers, et autres maladies chroniques.

2/ Aider le Dr Geffard dans son combat de David contre Goliath 

Une association vise à aider le Dr Geffard dans son combat judiciaire inégal contre la puissance de l'Etat et des Lobbys. Malades, patients, amis , nous vous invitons à adhérer à cette association, à la faire connaîter et à la soutenir financièrement. Plus nous serons nombreux, plus le retour et la diiffusion de cette belle médecine sera possible. 

3/ Article de vulgarisation sur l'endothérapie

Tout dernier article paru dans la revue alternative santé de sept 2019 expliquant en résumé ce qu'est l'endo-bio-thérapie pour soigner les maladies chroniques

 

4/ Livre expliquant ce qu'est l'Endo-Bio-Thérapie

Commander le livre du Dr Trotta sorti en juillet 2018

5/ Vidéo sur les ondes scalaires et l'endo-Bio-Thérapie

Vidéo expliquant l'endothérapie et les ondes scalaires dans les maladies chroniques :  la dernière conférence du Dr Trotta au 6ème congrès international sur les ondes scalaires le 17 et 18 Oct 2019 à Avignon.

 

Si vous souhaitez une consultation en ligne ou une consultation sur place à son Institut de Médecine Naturelle de Saint Sébastien avec le Dr Trotta, cliquez sur le lien correspondant.

6/ Résumé de l'efficacite de l'endothérapie dans 3 maladies chroniques difficilement curables

3 schémas valent mieux qu'un grand discours pour résumer l'efficacité de cette nouvelle médecine des maladies graves et chroniques : Voici les résultats comparés et publiés de l'endothérapie face à la médecine chimique dans 3 maladies phares de la modernité : SEP (Sclérose en plaque), Cancer du sein métastasé et SLA (Sclérose Latérale Amyotrophique ou Maladie de Charcot)

1/SEP : Sclérose en plaques

Le premier essai clinique sur la SEP (phase IIa) a suivi 193 patients atteints de SEP, et traités par endothérapie. 

Cet essai a montré :

une absence de toxicité,

des résultats positifs de 25% supérieurs aux thérapies classiques médicamenteuses

une efficacité  puisque 73% des patients étaient stabilisés, voire améliorés dans le cadre de leur forme secondairement progressive.

Dans le graphique ci-dessous :

- en rouge les SEP suivies par les traitemenst chimiques de la médecine classique. L'aggravation est régulière et constante malgré des traitements de plus en plus chers et de plus en plus toxiques.

- en bleu : le suivi des SEP traitées par endothérapie. On note une nette cassure de l'évolution de la maladie, avec disparition des symptômes, raréfaction des poussées et nette amélioration de l'état des patients suivis par endothérapie.

 

 



2/ Cancers du sein métastasés: comparaison entre

- les patientes traitées par chimiothérapie : courbe du bas montrant une nette aggravation de la mortalité avec seuement 25% des femmes vivantes au bout de 5 ans

- les patientes traitées par l'endothérapie : courbe du haut, la courbe de survie se mainient à peu près stabel et plus de 90% des femmes sont viavante au bout de 5 ans.

 

3/SLA (Sclérose Latérale Amyotrophique ou Maladie de Charcot)

Nous rappelons qu'il n'existe aucun traitement à ce jour pour cette maladie gravissime où les patients se paralysent progressivement en partant de la main puis la paralysie s'étend et finit par emporter le patient d'insuffisance respiratoirer au bout de 4 ans  (courbe de gauche).

Avec les nouveaux médicaments d'endothérapie, la survie est multipliée par 2, (courbe de droite) passant de 4 à 8 ans.

 

Mise au point par l’équipe du Docteur Michel Geffard*, et utilisée par le Docteur Pascal Trotta dans son Institut de Médecine Naturelle de Saint-Sébastien, l’Endo-Bio-Thérapie ou endothérapie multivalente est un traitement oral qui vise à réparer les lésions causées par les agressions radicalaires, inflammatoires et infectieuses, dans les pathologies chroniques, telles que les cancers, les maladies auto immunes et les maladies neurodégénératives.

L'endo-thérapie est indiquée dans les maladies suivantes : Sclérose en plaques, Polyarthrite rhumatoide, Spondylarthrite ankylosante, Maladie de Lyme, Fibromyalgie, Parkinson, Alzheimer, Rectocolite hemorragique, maladie de Crohn, Maladie coeliaque, intolérances au gluten, thyroidite auto-immune, perte d'audition ou de l'acuité visuelle (DMLA), maladies dermatologiques (pemphigus, pelade, vitiligo, purpuras...), névralgies faciale, névralgie du trijumeau, algies vasculaires de la face, Infections urinaires récidivantes, ostéomyélites (infections osseuses difficiles à guérir), cancers...

Bien qu’ayant des causes génétiques différentes, les maladies chroniques ont des conséquences communes : l’oxydation des composants cellulaires, l’inflammation tissulaire et l'activation du système immunitaire (inné, adaptatif).

Dans toutes les maladies chroniques on retrouve ce mécanisme pathologique : inflammation-oxydation-destruction. Le savoir est essentiel pour mieux vous guérir sans médicament toxique.


L’endothérapie multivalente considère qu’il est plus réaliste de s’attaquer à ces conséquences en soutenant le système immunitaire que de chercher à identifier l’ensemble des gènes impliqués dans les maladies chroniques.

Pour renforcer les défenses naturelles, il est courant d’utiliser des acides gras (oméga 3), des acides aminés et des vitamines A, C, et E. L’endothérapie utilise ces composés en les rendant stables à l'aide d'un transporteur neutre, dépourvu de toxicité, la poly- L-lysine (PLL). Issue d’un acide aminé, la lysine, cette molécule porteuse assure une meilleure disponibilité des vitamines, des acides aminés, des acides gras : leur métabolisme est ralenti, une activité thérapeutique est obtenue. Elle permet, par leur stabilité dans l'organisme, de mieux cibler les lésions, de les restaurer. L’endothérapie multivalente intervient au niveau de la barrière intestinale où se trouvent 70% des défenses immunitaires. Les études actuelles démontrent la participation dans les maladies chroniques de bactéries de l’écosystème intestinal : la muqueuse intestinale devient perméable aux constituants bactériens, et ceux-ci se greffent sur des sites d’ancrage (constitués d’acides gras) présents sur les cellules saines. Les germes deviennent alors actifs et le système immunitaire peut se retourner contre l’organisme.

L’Endo-Bio-Thérapie utilise un effet leurre : en associant des acides gras à la poly-L-lysine, elle empêche les bactéries de se fixer sur les sites d’ancrage.
Ce traitement a donc pour effet d’atténuer les effets pathogènes engendrés par la fixation des bactéries sur les cellules saines.

L'équipe du Dr Michel Geffard a mis au point des composés bénéfiques sur la barrière hémato encéphalique. D'autres ont un rôle immunomodulateur, anti-allergisant.
Les acides gras étant par ailleurs très concentrés dans le système nerveux central, le traitement pallie aux carences qui perturbent la synthèse de la myéline et combat les symptômes inflammatoires, que ce soit dans la Sclérose en plaques, la polyarthrite, les maladies inflammatoires de l'intestin, etc... L’oxydation des cellules due aux radicaux libres est prise en charge par les antioxydants composés de vitamines, d’acides aminés et des pièges à radicaux libres, toujours liés à la poly-L-lysine. Ces "produits naturels" peuvent ainsi diffuser dans tout l’organisme et être bien assimilés avant d’atteindre les sites de lésions(1).

Pour protéger les neurones de molécules toxiques et des toxines bactériennes,
Ont été ajoutés des neurotransmetteurs (dérivés d'acides aminés) qui ont pour effet de faciliter la reconstruction des circuits neuronaux.
L’efficacité protectrice de la substance est améliorée, là encore, par sa liaison à la poly-l-lysine.
Dans les maladies chroniques, les acides gras, les vitamines, les acides aminés, liés à la poly-L-lysine, agissent donc en synergie pour soutenir le système immunitaire et de restaurer les défenses naturelles diminuées, sans toxicité et sans effets secondaires.

(1)Ainsi, les antioxydants sont efficaces à des doses très faibles 100 fois inférieures à celles habituellement administrées dans les compléments alimentaires.


LES IMMUNOBILANS


 

Pour appréhender les mécanismes inflammatoires, auto immuns, dégénératifs, ou prolifératifs, les recherches effectuées depuis 20 ans nous ont permis de trouver des indicateurs immunologiques : des anticorps circulants. Ceux-ci donnent des informations concernant le passage bactérien grâce à la présence d'IgA élevées ou non ; ils révèlent également l'induction de mécanismes radicalaires et dégénératifs par l’existence d’anticorps d'isotypie M dirigés contre des composés, dérivés de l'oxydation et des antigènes modifiés.

Nous pratiquons donc des immunobilans qui mesurent le titre des anticorps.
Entre +2 et -2, nous sommes dans les normes de la population dite "contrôle". Par contre, quand les titres en anticorps dépassent +2 ou sont inférieurs à -2, nous avons la confirmation d'une stimulation du système immunitaire. Les antigènes concernés sont divers :
- si nous avons des IgM anti-acides gras, anti-dérivés de la lipopéroxydation, anti-NO, nous sommes en présence de processus inflammatoires actifs(2);
- si les anticorps circulants d'isotypie M sont dirigés contre des constituants bactériens, ils révèlent une activation immune bactérienne-like(3) ;
- si nous n'avons que des anticorps anti-antigènes bactériens d'isotypie A, nous sommes en présence d'une forme plus évolutive.
L'intérêt de nos tests est avant tout prédictif. Les anticorps augmentés signent dans tous les cas une évolution de la pathologie chronique, que l'état clinique soit perturbé ou non.
Actuellement, nous effectuons 6 tests pour le suivi des maladies chroniques identifiées et d'affections non nosologiquement définies :
1) - évaluation des anticorps circulants anti-antigènes modifiés par NO, NO2 et les produits de la lipopéroxydation pour l’identification indirecte de mécanismes radicalaires et oxydatifs ;
2) - évaluation des anti-antigènes dérivés du tryptophane (voie IDO) pour l’identification indirecte de produits toxiques et/ou immunomodulants ;
3) - dosages des anticorps anti-antigènes bactériens gram –en vue de l’identification d'une affection bactérienne chronique et, par la présence d'IgA, une hyperperméabilité mucosale ;
4) - dosage des anti-mycobacterium tuberculosis (identification à l'état "latent" de cette bactérie) ;
5) - dosage des anti-antigènes liés à la transformation cellulaire maligne (cancers, myélomes, etc...) ;
6) - dosage d'anticorps anti-molécules non physiologiques (contamination due à des molécules toxiques, médicamenteuses, etc...).

(2)Ce qui se rencontre très souvent dans les phases de poussées ou d'aggravation de la SEP. (3)Dans la SEP, nous sommes en présence d’une forme modérément évolutive.


LES PRÉPARATIONS MAGISTRALES


Dans le même paradigme, nous avons mis au point diverses approches thérapeutiques 

Les thérapies que nous proposons contiennent des acides gras liés à la PLL :

-  le P0701 composé d’acides laurique, caprique, pyruvique,
-  le P0204 : acides myristique, palmitique, oléique, thioctique, ...
-  le P0705 : mêmes acides gras que pour le P0204 avec en plus des acides aminés (cysteine PLL, méthionine PLL, ...), des vitamines (E PLL, C PLL...), des pièges à radicaux libres (P0201 : acide rétinoïque PLL, CoQ10 PLL...), rendus thérapeutiquement actifs par leur liaison à la PLL.

Ces thérapies sont bénéfiques. Elles sont utilisées par des patients depuis plus 15 ans : une dizaine de publications donnent les bons résultats obtenus. Ces thérapies n’ont pas d’effets secondaires. Elles peuvent être associées à d'autres traitements et notamment des antalgiques, etc...
Le premier essai clinique (phase IIa) sur la SEP a montré une absence de toxicité, et, en même temps, un début d'efficacité puisque 73% des patients étaient stabilisés, voire améliorés dans le cadre de leur forme secondairement progressive(4).

Ces thérapies concernent aussi d'autres pathologies, notamment les cancers : des préparations spécifiques permettent aux malades de mieux supporter la radiothérapie et chimiothérapie.
Pour chaque pathologie chronique, les préparations sont adaptées.

Mais depuis 7 ans 1/2, grâce à l'appui d'une pharmacie, des préparations magistrales peuvent être prescrites à des malades par leur médecin.
Les immunobilans (ou tests biologiques de suivi) que nous proposons doivent être régulièrement pratiqués pour réajuster la thérapie. La clinique est aussi prise en compte.

Lire le livre du Docteur pour en savoir plus ?

Consulter le Docteur Trotta ?

Télé consulation en ligne avec le Docteur ?

Appelez l'assistante du Docteur ?  Tel au 0034 943 059 203

 

(4)Pour le moment, ce développement, en vue de l'AMM, est arrêté, par manque de financements.


PUBLICATIONS SUR L'ENDO-BIO-THERAPIE

MANGAS A., COVENAS R., BODET D., DABADIE MP. and GEFFARD M. Evaluation of the effects of a new drug on brain leukocyte infiltration in an experimental model of autoimmune encephalomyelitis. Letters in Drug Design & Discovery (2006) 3(3), 138-148.

MANGAS A., COVENAS R., BODET D., DULEU S., DABADIE M.P., MERCHAN M. and GEFFARD M., GEMSP : A new drug candidate for multiple sclerosis. in : Recent Research Developments in Neurosciences, Research Signpost, Trivandrum-Kerala, India. (2007) 2, 93-100.

NICAISE C., COUPIER J., DABADIE M.P., DE DECKER R., MANGAS A., BODET D., PONCELET L., GEFFARD M. and POCHET R. Gemals, a new drug candidate, extends lifespan and improves muscular performance in an amyotrophic lateral sclerosis rat model. Amyotrophic Lateral Sclerosis and other motor neuron disorders (2008) 9(2), 85-90.

MANGAS A., COVENAS R., BODET D., DE LEON M., DULEU S., and GEFFARD M., Evaluation of the effects of a new drug candidate (GEMSP) in a chronic EAE model. Int. J. of Biological Sciences (2008) 4(3), 150-160.

GEFFARD M., PEROTEAU J.F., DULEU S. and DABADIE M.P., Anti-bacterial activity of poly-L-lysine conjugates. BMC Proceedings (2008), 2 (suppl. 1), 22.

MANGAS A., COVENAS R., BODET D., DULEU S. and GEFFARD M., A new drug candidate (GEMSP) for multiple sclerosis. Current Medicinal Chemistry (2009) 16, 3203-3214.

MANGAS A., COVENAS R. and GEFFARD M., New drug therapies for Multiple Sclerosis. Current Opinion in Neurology (2010) 23, 287–292.

GEFFARD M., DE BISSCHOP L., DULEU S., POUNS O., FERRAN G., BESSEDE A., HASSAINE N.,

AUTRAN J.-L., BODET D., MANGAS A., and COVENAS R.,
Endotherapia. Anti-inflammatory and anti-allergy agents in Medicinal Chemistry, Spécial Issue, BETHAM (ed.) Michigan (2010) 9, N°3. 197-211(15).

GEFFARD M., DE BISSCHOP L., DULEU S., HASSAINE N., MANGAS A. and COVENAS R., Endotherapia : a new frontier in the treatment of multiple sclerosis and other chronic diseases. Discovery Medicine (2011) 10, N°54, 443-451.

COVENAS R., MANGAS A., JAULAIN C. and GEFFARD M., Multiple Sclerosis. In : Molecular and clinical neurosciences. Sugaya K., Samsam M. (eds.), McNeil, Michigan. (2010) In press.

GEFFARD M., DULEU S., BESSEDE A., COVENAS R., MANGAS A., A new paradigm for multiple sclerosis. In Multiple sclerosis. A new paradigm. Nova Science Publishers, (2011) in press.

BODET D., MANGAS A., COVENAS R., DABADIE M.P., GEFFARD M., Indirect visualization of specific antigenic modifications induced by nitric oxide in an experimental model of allergic encephalomyelitis. In Multiple sclerosis. A new paradigm. Nova Science Publishers, (2011) in press.

COVENAS R., MANGAS A., DE CASTRO F;, MERCHAN M. GEFFARD M., Immunopathology and immunomodulation in experimental auto immune encephalomyelitis and multiple sclerosis. In Multiple sclerosis. A new paradigm. Nova Science Publishers, (2011) in press.