Aller au contenu
Pour prendre RV : 0034 943 059 203 & Pour commander les produits : 0034 943 060 242

Restons unis et libres sans vaccin OGM.

1/ Faut-il courir se vacciner ? 2/ Comment rester unis pour faire front ensemble contre cette tyrannie qui ne dit pas son nom ?

Restez unis, ne vous divisez pas et soyez dans l’espérance

Message du 18 mai 2021 d’un médecin libre.

1/ Faut-il courir se « vacciner »

2/ Faut-il avoir peur des variants et notamment du variant indien qui arrive en Europe ?

3/ Comment faire pour ester unis malgré nos divergences ?

 

1/ Faut-il courir se « vacciner »

Ce message peut paraître paradoxal alors que nous vivons une époque inédite dans l’histoire de l’humanité où un petit virus a mis par terre tous les codes sociaux de convivialité, de rassemblement, de culture, de manifestations et de contacts sociaux normaux entre les êtres humains.


Ce n’est pas tant le virus, qui si nous réfléchissons bien, a une mortalité infime puisque 99,96 % des gens survivent à ce Covid . Mais ce sont surtout les mesures politiques totalement disproportionnées qui sont à l’origine de fortes divisions entre les êtres humains.

Car des êtres humains comme moi, médecin libre,  totalement attaché à la liberté, avons été dès le départ interpellés par ces mesures folles comme l’emprisonnement de toute une population non malade, e ce qui fait que le 18 mars 2020, trois jours après le confinement, d’un seul cœur et d’un seul tenant je disais dans une vidéo : « Français pour votre santé nous vous privons de liberté ». C’était assez prémonitoire de dire cela mais un an et demi après nous pouvons confirmer que ces mesures politiques sont à l’origine de la privation de la plupart de nos libertés : de respirer sans masque, de circuler sans attestation, de se déplacer, d’ ouvrir son restaurant, d’ouvrir son commerce dit non essentiel etc. etc.

Dans une population il existe à peu près 5 à 10% d’êtres intuitifs dont je fais partie. Je ne m’en vante pas, mais les intuitifs ont des antennes très développées et sentent les signes avant-coureurs.

Ces intuitifs sont souvent des sentinelles, des lanceurs d’alerte.

 Or il ne faut jamais bâillonner les lanceurs d’alerte car ce sont eux qui préviennent d’un danger. Le danger on le voit bien ce n’est pas le virus car il n’est pas si mortel que ça, surtout quand on connaît les méthodes médicales saines et naturelles pour le prévenir et le soigner efficacement. Le danger c’est la privation de liberté et l’entrée dans une tyrannie numérique sanitaire et digitale qui nous éloigne les uns des autres et nous fait perdre nos libertés fondamentales et le goût de vivre ensemble.

C’était un cri d’alerte que j’avais lancé en mars 2020 et qui pressentait que nous allions perdre nos libertés à cause d’un virus.

Car bien évidemment si le président Macron avait dit le 15 mars qu’il allait appliquer toutes ces mesures liberticides d’un coup, cela aurait été la révolte généralisée,  mais c’est toujours la politique des petits pas :  on vous prive de vos libertés , on vous emprisonne chez vous seulement pendant 15 jours et puis après nous verrons... et in-fine de 15 jours en 15 jours ce confinement a duré deux mois et demi puis les masques sont devenus obligatoires à partir de juillet et on ne sait pas quand est-ce que nous pourrons respirer de nouveau sans masque dans la rue etc. etc. etc.

Cette vidéo a fait plus de 300 000 vues en une semaine et a permis d’alerter pas mal de gens. Mais manifestement YouTube n’aime pas le mot liberté car toutes les vidéos ensuite que j’ai faites dont celle-ci et qui portent le mot liberté ont été supprimées, censurées. :

« Français, pour votre santé, nous vous prions de liberté » 18 mars 2020. Censurée 
«  Que faire pour rester libre ?  6 Oct 2022
« Confinir ou désobéir »  9 Nov 2020

 

Supprimée : cela veut dire censuré par YouTube qui dit unilatéralement qui peut et qui ne peut pas parler, quel est le message qui a le droit d'être véhiculé. Donc en censurant 3 vidéos qui appellent à rester libre pacifiquement, YOUTube de Google révèle sa vraie nature : une multinationale qui oeuvre de concert avec toutes ces mesures qui visent à nous priver de nos libertés fondamentales. 

Toutes ces vidéos pacifiques et libres qui essayent de nous faire réfléchir et qui montrent que l’on peut vivre et continuer à vivre librement malgré toutes ces mesures liberticides ont été supprimés-censurées par la plate-forme vidéo de Google.

Sur Facebook, de plus en plus nous voyons des messages de propagande incitant les gens à se faire vacciner : cela devient insupportable.

Sur la télévision on utilise la musique de Johnny Hallyday et la bonne image des joueurs de rugby pour inciter les gens à se faire vacciner. Mais si nous réfléchissons un petit peu à ce qui se passe : pourquoi se faire vacciner pour une maladie dans la mortalité est inférieur à 0,04 % ?. Cette maladie touche essentiellement les personnes ayant dépassé leur espérance de vie et ayant souvent des co-morbidités.

Pourquoi s’infliger un risque inutile de tomber malade à cause de ses pseudos vaccins alors que nous avons beaucoup moins de chances d’attraper ce virus et d’en mourir ?


Mais il ne s’agit pas de vaccin à proprement parler mais de thérapie génique expérimentale essentiellement à base d’ARN messager. Une première dans l’histoire de l’humanité mais ce qui est un comble c’est que les êtres humains sont les cobayes et qu’ils ont remplacé les animaux de laboratoire. Il s’agit donc d’une expérimentation à grande échelle pour lesquelles les laboratoires se sont défaussés de leur responsabilité, et que si il y a des effets secondaires qui sont parfois mortels, il ne faudra pas compter sur eux pour être indemnisés.

 

2/ faut-il avoir peur des variants et notamment du variant indien qui arrive en Europe ?

Bien évidemment non si l’on suit ces conseils de médecine préventive que vous trouverez dans cet article et qui m’ont permis depuis plus d’un an d’avoir aidé nombre de patients à prévenir l’infection et la soigner le plus tôt possible quand elle survient.

 

Vraisemblablement plus les pays vaccinent, plus apparaissent des variants. Et selon notre prix Nobel de médecine, le professeur Luc Montagnier, les vaccinations sont à l’origine des nombres variants.

C’est assez logique, car en épidémiologie, il ne faut jamais vacciner lors d’une épidémie. Car lors d’une épidémie à peu près 60 % de la population porte le virus sans être malade et si vous injectez en plus par voie intramusculaire du matériel génétique viral (ARN) celui ci peut se combiner avec le virus naturellement présent dans votre organisme et être à l’origine d’une mutation qu’on appelle variant. C’est donc jouer aux apprentis sorciers et jouer sur notre santé que de diffuser de façon massive ces injections de particules virales aux êtres humains en ce moment.

Comme si l’on voulait à tout prix entretenir cette épidémie qui nous l’avons bien vu, a eu un pic de mortalité assez fort en février mars 2020 mais comme tout épidémie s’est assagie et cela manifestement ne satisfait pas ceux qui nous dirigent et qui se sont habitués à serrer la vis de nos libertés.

Car la présence après l’épidémie, des cas positifs PCR puis maintenant des variants avec ce fameux variant indien qui arrive en Angleterre puis chez nous permet de maintenir la pression et de ne pas redonner cette liberté qui fut si chèrement acquise par les différents peuples au cours de leur histoire.

Depuis janvier 2020 nous assistons donc essentiellement à des mesures politiques. Il ne s’agit pas d’un problème médical mais d’un problème politique.

Car la réalité est plus forte que la fiction. La réalité c’est votre entourage. Regardez chacun d’entre vous, autour de vous, dans votre famille, combien de personnes sont réellement mortes du Covid, non pas morte avec, mais morte du Covid. Généralement c’est très peu.

Depuis deux ans il y a beaucoup plus de personnes qui sont mortes d’accident vasculaire, de tumeurs, de dépression, de suicides que de Covid, ça c’est la réalité. La fiction c’est ce qu’on vous montre à la télévision pour vous faire peur. C’est la raison pour laquelle je dis depuis le début : « Éteins ta télé allume ton cerveau »  car le cerveau doit rester alerte avec un cerveau gauche rationnel bien fonctionnel pour pouvoir analyser avec raison ce que la télévision ne veut pas que nous analysions en nous laissant uniquement sur le registre de l’émotion et de la peur.

 


3/ comment faire pour ne pas se diviser et rester unis ensemble face a ces mesures liberticide ?

J’écris cette lettre pour que nous restions unis, que nous ne nous divisions pas, car l’on voit maintenant des personnes vaccinées qui refusent de voir les non vaccinés car ils ont peur d’attraper la maladie : mais s’ils sont « vaccinés » pourquoi avoir peur ?

Je pense que c’est parce que le ministre de la santé le docteur Olivier Veran a dit au conseil d’État à un monsieur de 83 ans vacciné qui voulait enlever son masque et voyager librement que :

- le vaccin ne protège pas contre le virus
- n’empêche pas d’attraper un variant,
- n’empêche pas les formes graves
- et que la personne vaccinée peut continuer à être contagieuse pour son entourage.

Ceci est dit pour les personnes qui se vaccinent et qui font la morale aux autres en leur disant d’un ton condescendant : « moi je suis un bon citoyen, je suis une bonne citoyenne car je suis vaccinée et je protège donc les autres ». Ce qui est scientifiquement et médicalement totalement faux, mais qui démontre que la personne a eu le cerveau lavé par la propagande de BFM TV et de toutes les publicités et propagande pour cette « vaccination » massive.

Moi-même, médecin qui refuse par tous les pores de ma peau de subir cette injection d’ARN viral, dans mon entourage proche des personnes se font bien évidemment « vacciner ». Je n’ai pas pu les empêcher de se faire vacciner : s’ils y croient, que cela va leur faire du bien, il y a un effet placebo et souvent quand on veut un traitement, on a moins d’effet secondaire mais quand on refuse un traitement on a toutes les chances d’avoir plus d’effets secondaires. Il faut donc respecter ceux qui se font injecter cela car cela les rassure mais que ceux qui subissent ces injections respectent ceux qui dans leur âme et conscience n’en veulent pas.


Finalement, il faut respecter notre liberté de chacun et de chacune de se soigner comme il entend et c’est ainsi que l’on pratique une belle médecine.

Dans toute l’histoire de l’humanité, ce que l’on a appris c’est que face a l’adversité il ne faut pas se diviser et rester unis pour faire front ensemble et défendre ainsi nos libertés qui sont totalement menacées. Il faut dans la mesure du possible que nous puissions revoir les sourire sur les visages, dans la rue, au travail et donc petit à petit enlever nos masques car si nous réfléchissons bien nous n’allons pas garder ces masques toute notre vie 8 mois sur 12 d’octobre à juin ? Car c’est à peu près ce qui se dessine comme programme.

Un sourire rassure, apaise, redonne confiance, augmente l’immunité. Un masque est figé, cache la personnalité et le sourire de la personne, une personne masquée ressemble ainsi presque plus à un robot qu’à une personne humaine. Retrouvons-notre dignité car ses masques sont des muselières pour des animaux mais ne conviennent pas à la dignité de l’être humain.


Rappelez-vous qu’actuellement on vaccine du COVID-19 alors que nous sommes en 2021 ! c’est absurde. En 2022 on vous vaccinera pour le Covid 20 et en 2023 pour le Covid 21 car l’homme est toujours en retard de deux guerres sur ces virus qui mutent plus vite que le rechercher et la fabrication.

Apprenons à vivre en bonne entente en symbiose avec ces minuscules êtres microscopiques qui pullulent dans notre corps, sur notre peau, dans nos cheveux et qui contribuent ainsi à notre bonne santé car sans les 100 000 milliards de bactéries que nous avons dans notre intestin comment pourrions-nous survivre ?

Plutôt que de combattre avec des armes artificielles comme le masque qui est une véritable catastrophe écologique, comme les « vaccins à ARN expérimentaux » qui seront peut-être à l’origine d’un scandale plus important que celui du sang contaminé, pourquoi n’apprenons-nous pas enfin à vivre dans ce XXIe siècle en symbiose avec la nature, avec elle et en harmonie, et non pas contre elle ?

Pourquoi l’écologie fermerait-t-elle ses frontières au domaine de la médecine et laissant ainsi BigPharma et ses multinationales développer des technologies qui ne sont pas du tout écologiques et qui menace l’équilibre de la planète entière. Ces multinationales dont les budgets vont bientôt dépasser ceux des gouvernements avec les profits générés par le big marché du siècle que celui de ses vaccins et qui vont encore ainsi aggraver l’équilibre entre des États de plus en plus dépendants de ces multinationales, laissant ainsi des structures privées dicter la loi à toute l’humanité.

Pourquoi seule la médecine resterait en marge de la révolution verte écologique ?

Car si Malraux avait dit que le XXIe siècle sera mystique ou ne sera pas et je pense que cette esprit intuitif avait vu juste, le 21e siècle sera donc écologique et humain ou ne sera pas.

Or nous voyons bien que par le prétexte de ce virus, une élite mondiale peu nombreuse veut nous faire glisser vers un trans-humanisme inhumain artificiel technologique digital qui risque de faire périr L’Humanité toute entière.

Nous sommes donc bien à la croisée des chemins.

Soit nous allons vers un monde plus humain, plus fraternel, plus écologique, plus respectueux de la nature, plus fraternel, plus mystique, soit nous descendrons vers la pente du « meilleur des mondes » d’Aldous Huxley, c’est-à-dire un monde d’esclaves, de robots dominé par une petite élite ultra riche trans-humaine et sans transcendance.

La balle est donc dans notre camp, car le mal trans-humaniste et robotisé ne progresse que par l’inaction des gens de bien (la majorité).

Je répète donc ce que je dis depuis le début et qui guide ma vie :

N’ayez pas peur !

Défendez vos libertés !

Restez dans l’espérance

 

Dr Pascal Trotta

www.dr-trotta.fr

Tel 0034 943 059 203