Aller au contenu

Comment mieux dormir naturellement ?

Un bon sommeil naturel sans somnifère, sans médicament chimique, grâce aux bons conseils du docteur Pascal Trotta.


Comment mieux dormir naturellement ?

Sans somnifère ? Sans drogue ? 

Retrouver un bon sommeil réparateur grâce aux bons conseils du Dr Trotta.

Y a-t-il un lien entre sommeil et nourriture ?

Il y a un lien établi entre le sommeil et la nourriture.
Le dicton « qui dort dîne » explique d’abord que le sommeil est une phase de réparation et d’épuration.
La médecine chinoise indique que le cycle énergétique du foie est entre une heure et trois heures du matin. Ceci explique pourquoi le sommeil est agité et qu’on a souvent des insomnies entre une heure et trois heures du matin quand on a trop bu d’alcool ou fait un repas trop copieux la veille.

Car le foie est l’usine chimique du corps qui participe à l’élimination et la métabolisation des aliments et notamment de l’alcool. Ainsi quand on boit trop d’alcool ou que l’on fait un dîner trop copieux la veille, le foie est surchargé par la métabolisation de ses aliments ingérés en excès. Son cycle est perturbé et cela entraîne un mauvais sommeil.
Le sommeil est une phase extrêmement importante dans la santé corporelle car c’est pendant le sommeil que l’on nettoie l’organisme et c’est pendant le sommeil que le foie élimine les métabolites en excès.


Pour garder la santé il faut donc que le dîner soit léger et c’est ainsi que le sommeil sera le plus réparateur.
D’autre part on comprend que le sommeil étant une phase de faible consommation énergétique, il n’est pas nécessaire que le dîner soit trop calorique.
C’est pour cela que je vous conseille un petit déjeuner de roi ( ou de reine) un déjeuner de Prince (ou de princesse) et un dîner de pauvre en terme de calories ou de quantité d’aliments ingérés.

Quels sont les aliments à éviter si l’on veut un bon sommeil ?


-Éviter tous les excitants comme le café le thé ou le chocolat après 18 heures.
-Limiter considérablement les aliments industriels qui contiennent trop d’additifs, de colorants et de perturbateurs endocriniens. Comme le bisfenol A ou les glutamates. Une alimentation de fast-food ou une alimentation à base de pizzas industrielles, de plats préparés industriellement, de chips et de viennoiseries industrielles ne favorisent pas le sommeil.
Limiter le sucre blanc qui est un excitant et dont le pouvoir addictif est comparable à celui de la cocaïne et qui favorise les a coups glycémiques sanguin perturbant le sommeil.
Éviter de boire trop d’alcool le soir au dîner c’est-à-dire plus de trois verres de vin pour un homme et deux verres pour une femme.

 

Outre les facteurs alimentaires, des facteurs électromagnétiques sont extrêmement importants pour favoriser le sommeil et favoriser surtout un sommeil réparateur.



Nous vivons depuis une vingtaine d’années dans une soupe électromagnétique de plus en plus importante qui a débuté avec l’invention de la fée électricité et qui s’est nettement aggravée par la généralisation des ondes radio, télévision et depuis 5 ans des ondes wi-fi.
Nos téléphones portables sont considérés comme de véritables micro-ondes, c’est la raison pour laquelle je conseille d’utiliser des écouteurs pour téléphoner et de ne pas coller le portable à l’oreille car trop proche du cerveau temporal.


Pour la nuit je vous conseille de débrancher tous les appareils électriques sur la table de nuit d’utiliser un réveil avec des piles, d’éviter absolument la présence du téléphone portable dans la chambre et d’enlever la télévision et tout écran générateur de pollution électromagnétique.
Il est bien évident que le modem ou la boxe générant des ondes wi-fi doit être située le plus loin possible de la chambre à coucher.
Il faut aérer la chambre à coucher tous les jours pour renouveler l’atmosphère de la chambre en électrons négatifs favorisant un sommeil réparateur.


Toute ces ondes électromagnétiques favorisent une « électronisation positive » c’est-à-dire un manque d’électrons négatifs et entraînent fatigue et mauvais sommeil.

 

Qu’est-ce qui favorise donc un bon sommeil et un sommeil réparateur ?


1/ une alimentation saine comme tout ce qui vous est dit dans le livre « l’alimentation la première médecine », le blog et toute cette formation à l’éducation nutritionnelle.
Il faut cuisiner soi-même, consommer tous les jours des fruits et des légumes, consommer plus de trois fois par semaine des noix et des poissons gras comme les sardines, maquereaux, harengs, ne pas oublier trois fois par semaine les légumineuses (lentilles, haricots, pois chiches).
Utiliser une bonne huile de première pression à froid de colza et d’olive, consommer de la viande rouge et des produits laitiers en parcimonie c’est-à-dire moins de deux à trois fois par semaine.


2/ Bouger régulièrement, marcher, s’aérer, s’oxygéner.

Car une activité physique régulière d’au moins 20 minutes par jour, permet en augmentant la tension musculaire de baisser d’autant la tension nerveuse. La baise de cette tension nerveuse facilite l’ endormissement et évite les réveils nocturnes.
Un cerveau bien lubrifié par des huiles de première pression à froid et les oméga 3 des poissons gras et un cerveau bien oxygéné par une activité physique régulière satisfaisante est un cerveau qui s’endort facilement et qui se réveille facilement


3/ Relativiser les soucis de la vie.
 Nous avons tous des problèmes. Chaque âge de la vie a son problème spécifique. Il faut positiver et voir la vie du bon côté. Il vaut mieux voir la bouteille à moitié pleine qu’à moitié vide. Voir la vie en rose plutôt qu’en gris.
Comment faire quand nous sommes accablés de soucis? Et que justement ces soucis nous empêchent de trouver le sommeil ou nous réveillent au beau milieu de la nuit sans que l’on puisse ensuite se rendormir. Tout d’abord il ne faut pas garder pour soi seul ses soucis. Il faut s’en ouvrir à quelqu’un qui nous comprend et qui puisse nous écouter. Si l’on a la chance d’être croyant, il faut remettre ces soucis à Dieu, aux anges, aux saints,à vos familiers qui sont morts (mais qui sont vivants en fait) et qui peuvent nous envoyer de grandes bénédictions pour nous aider à supporter ces soucis, et à faire de cette épreuve une croissance spirituelle qui toujours favorise le bien commun. L’homme n’est pas fait que d’une juxtaposition d’organes, c’est une merveille qui a trois étages imbriqués les uns dans les autres: le corps, l’âme et l’esprit. La sérénité passe par l’harmonie entre ces trois composantes.

L’homme est d’essence spirituelle. Chaque être humain même agnostique ou athée à en lui une petite flamme d’essence divine qui ne demande qu’à être allumée. Le but de la vie est de faire croître notre flamme divine jusqu’à la mort qui n’est qu’un passage vers la vie éternelle auprès de Dieu. Beaucoup de crises de la vie sont dues à des crises existentielles et spirituelles qu’il faut savoir reconnaître pour les accepter et croître ainsi spirituellement. Ceci n’est pas garant d’un sommeil réparateur efficace mais ceci permet une sérénité qui a toutes les chances de favoriser un bon sommeil.

4/ Il faut enfin connaître les cycles du sommeil
Le sommeil est divisé en plusieurs tranches ou cycle.
Chaque cycle dure entre 1h30 et deux heures.
Chaque cycle est composé de plusieurs phases de 20 minutes chacune, la première étant le sommeil léger et la dernière le sommeil paradoxal.
La première phase de 20 minutes, est un sommeil léger où l’on peut se réveiller facilement.
C’est le temps général suffisant d’une sieste réparatrice. En effet pour qu’une sieste soit efficace, il ne faut pas dormir trop longtemps; dormir ainsi 20 minutes est suffisant pour récupérer du tonus et mettre en pause le cerveau.
La nuit, si l’on poursuit le sommeil il devient de plus en plus profond, pour arriver à la dernière tranche de sommeil qui est le sommeil paradoxal. Ce sommeil est dit paradoxal car il y a un paradoxe entre de nombreux mouvements corporels des yeux et du corps et la phase de repos maximal du cerveau correspondant à la phase de rêve.
Il ne faut surtout pas se réveiller pendant cette phase car ce serait donner comme un coup de massue à la tête.
Pour cela il faut connaître la durée de son cycle de sommeil.
Comment connaître la durée de son cycle de sommeil ?
C’est tout simple : il suffit de repérer une heure où le soir vous ressentez les premiers symptômes de fatigue avec les yeux qui piquent, des bâillements et l’envie d’aller dormir. Vous n’allez pas dormir car il est trop tôt. Vous notez l’heure exacte et vous notez ensuite l’heure où recommencent ces mêmes symptômes. L’intervalle entre ces deux moments et la durée de votre site qui est généralement d’1h30 à 1h45.
Il faut donc dormir un nombre N (plus 10 minutes) de cycles de sommeil pour pouvoir se réveiller en début de cycle suivant lors du sommeil léger.
Par exemple si votre cycle de sommeil est de 1h30, il vous faut dormir un nombre N x 1h30 pour pouvoir vous réveiller facilement c’est-à-dire 4h30, 6h, 7h30 ou 9h.
Donc si vous vous couchez à minuit , il faut mettre votre réveil à 6h10, si vous voulez dormir six heures, à 7h40 si vous voulez dormir 7h30, ainsi vous vous réveillerez en début de cycle de sommeil léger. Votre réveil sera facile et vous aurez beaucoup moins d’impression de fatigue dans la journée
Par contre, il ne faut surtout pas mettre le réveil à 5h45 ou 7h20 qui vous surprendra alors en plein sommeil paradoxal c’est-à-dire en plein rêve et ceci sera un électrochoc brutal qui perturbera le repos compensateur du cerveau et vous donnera une impression de fatigue toute la journée.
Il est aussi important de savoir cela que de compter.
Et malheureusement nous n’apprenons pas ceci à l’école ni presque jamais.
Napoléon est connu pour avoir eu un sommeil très court car d’instinct il savait maîtriser son sommeil. Il était le champion des siestes courtes. Il pouvait s’endormir 10 à 20 minutes juste avant une bataille pour être frais et dispos ensuite. Un célèbre tableau le représente ainsi la veille de la bataille de Wagram en 1809.

5/ ZENADOCTA : le complément du docteur pour faciliter l'endormissement et empêcher les réveils nocturnes.

Mis au point et étudié spécialement pour luttrer naturellement contre l'insomnie, ZENADOCTA vous permettra avec tous ces conseils de retrouver un enfin un meilleur sommeil et ceci tout naturellement. 

Dr Pascal Trotta
Nutritional dr trotta

  • STRESS-INSOMNIE-FATIGUE

    Traitement naturel et efficace contre STRESS-INSOMNIE-FATIGUE. Calme, rend plus zen, facilite le sommeil, la concentration, la mémoire et les bonnes décisions. Ce pack offre une réduction de 10% sur l'ensemble.

  • STRESS-INSOMNIES-DEPRESSION

    Le complément idéal du docteur contre le stress, l'anxiété et les insomnies. Favorise la détente et le sommeil . Aide à maigrir en rendant plus zen et ainsi en diminuant les fringales et les accès de boulimie.