Aller au contenu
Appeler 05 64 11 54 05

Gluten : intolérances, maladie cœliaque

Intolérance au gluten et/ou maladie cœliaque. Les conseils du Dr Trotta pour corriger et soigner cette intolérance plutôt que de subir le régime sans gluten très difficile à maintenir dans le temps. Une nouvelle thérapie efficace.

Qu'est-ce que le gluten Docteur ?

Le gluten est une protéine du blé qui permet de faire lever la pâte et qui donne comme une colle sa consistance élastique à la pâte du pain. Sans gluten le pain a du mal à lever.

Gluten est un mot latin qui signifie colle (la glu). Lors de la préparation de la pâte pour faire le pain (panification), l'eau et un certain temps de petrissage vont permettre à des protéines (notament des prolamines) de se coller (s'agglutiner) les unes aux autre pour former le gluten. Les prolamines du blé en cause dans l'intolérance sont la gliadine et les gluténines. 

Pourquoi de plus en plus d’occidentaux sont intolérants au gluten ?

1/ Le blé est le premier «  OGM » : à force d’avoir sélectionné les grains les plus gros pour les re-semer (sélection massale), le blé a été ainsi peu à peu génétiquement modifié et son nombre de chromosomes multiplié par 4, le rendant indigeste pour nos enzymes intestinales qui elles sont restées les mêmes que celles de nos ancêtres (travaux de Seignalet).

2/ Les pesticides généralisés pour la culture du blé inhibent certaines enzymes intestinales : des chercheurs ont ainsi montré que le glyphosate de Monsanto (le roundup) inhibe des enzymes digestives, perturbe la synthèse des acides aminés aromatiques et entraîne des carences en fer, cobalt ou cuivre : autant d'effets biologiques connus du glyphosate qui caractérisent l'intolérance au gluten.
http://www.wikistrike.com/article-monsanto-serait-responsable-de-l-intolerance-au-gluten-122932136.html

3/ Les excès de traitements antibiotiques depuis 50 ans dans les élevages industriels des animaux que nous consommons et ceux donnés à tort et à travers pour des infections humaines souvent virales perturbent sérieusement notre flore intestinale et donc nos capacités de bonne assimilation de cette protéine qu’est le gluten.

4/ La fabrication elle même du pain s’est industrialisée : La plupart des boulangers utilisent des blés de plus en plus riches en gluten (plus la farine a de gluten, plus elle est élastique et plus elle lève. Mais elle est difficile à digérer), des additifs chimiques qui rendent le pain moins digeste que lorsque il est panifié traditionnellement. la panification s’est accélérée pour le confort et la rentabilté du boulanger mais au détriment de notre santé. La fabrication d'un bon pain nécessite de l'huile de coude et de la patience.

Un bon pain digeste est un pain fait à base de farine de blé bio (sans pesticide), d'eau, de sel et de levain (plus digeste que la levure chimique), et qui nécessite du temps pour bien faire lever la pâte. Ces pains bons pour la santé sont faits par de trop rares boulangers passionnés et quelques paysans-boulangers, qui redonnnent ainsi ses lettres de noblesse à cet aliment biblique.

Toutes ces différentes causes cumulées rendent la muqueuse intestinale hyperperméable et le gluten non digéré (donc reconnu comme étranger ou toxique par notre corps) franchit ainsi la muqueuse intestinale. Ce gluten non digéré, qui va se retrouver en circulation anormale dans notre sang va entraîner une réaction inflammatoire qui va elle même entraîner une oxydation chronique (le fameux stress oxydatif) qui va attaquer les membranes cellulaires de nos organes et être ainsi à l’origine de nombreuses maladies chroniques. De plus ce gluten non digéré est reconnu comme étranger par notre système immunitaire : des anticorps vont être sécrétés et venir détruire le gluten mais aussi le substrat, le tissu ou l’organe sur lequel ce gluten s’est collé : ainsi apparaissent les Maladies auto-immunes, ou l'atrophie villositaire intestinale dans la maladie coeliaque.

Dans toutes les maladies chroniques on retrouve ce mécanisme pathologique : inflammation-oxydation-destruction. Le savoir est essentiel pour mieux vous guérir sans médicament toxique.

Quels sont les symptômes ou maladies dues à l’intolérance au gluten?

L’intolérance au gluten se manifeste surtout pas des troubles digestifs variés : diarrhée, ballonnements, digestion lente ou difficile, reflux acide, hernie hiatale,

Mais aussi des troubles variés comme fatigue chronique, douleurs chroniques (articulaire, tendineuse, ligamentaires), migraines, troubles de mémoire, baisse du rendement intellectuel, anxiété, dépression, mal-être chronique, Maladies de peau (acné, eczéma, psoriasis, pellicules...), infections à répétition, et des pathologies plus graves comme sclérose en plaques maladie de Crohn, rectocolite hémorragique, polyarthrite rhumatoïde, maladie auto-immunes....

Dans notre Institut de Médecine Naturelle , nous avons ainsi vu une patiente de 79 ans qui avait été dépressive toute sa vie. À 71 ans elle interrompt d’elle même le gluten de son alimentation. Trois mois plus tard son mari lui dit : « Je ne sais pas ce que tu as fait, mais tu es une autre femme » Cette patiente nous a dit « Je vis depuis que j’ai interrompu le gluten ! ». Chez elle, le gluten entraînait une neuro-toxicité à l’origine de son état dépressif chronique. La suppression du gluten a libéré son cerveau de cette toxicité et sa dépression a guéri naturellement sans médicament chimique.

 

Comment diagnostiquer cette intolérance au gluten ?

1/ Par le test de suppression totale du gluten pendant 3-6 semaines : si les symptômes disparaissent c'est que le gluten est en cause. C'est le test diagnostique le plus fiable car il vous est personnel mais le plus difficile à mettre en oeuvre car il demande beaucoup d'efforts personnels.

2/ Par des prises de sang : 

- les tests sanguins d'intolérance alimentaire sont trop onéreux (300-500 euros), ne sont pas fiables et ne sont pas recommandés par notre Institut. 

- Les prises de sang pour rechercher les anticorps de la maladie coeliaque sont réservés aux cas graves : igA anti Transglutaminase tissulaire (les plus spécifiques et sensibles), igA anti-gliadine, igA anti-endomysium. De plus cela ne concerne que moins de 10% des intolérants au gluten. 

- L'immuno-bilan mis au point par le Dr Geffard est très le diagnostic sanguin le plus approprié pour l'approche de toutes les maldies chroniques et notament des symptômes faisant évoquer une intolérance au gluten. Car c'est la seule analyse sanguine permettant de dépister une hyperpermébailité intestinale avec fiabilité et pour un coût beaucoup plus modique que les tests pécédents d'intolerance alimentaire. Une seule prise de sang non à jeun sur un tube sec de 4ml permettra de déceler dans votre sang des Ac contre des bactéries intestinales (presque toutes des gram-) ce qui signifie qu'il y un passage anormal de ces bactéries de la lumière (le centre du tube) de votre intestin dans votre sang, ce qui est absolument anormal et si ce sont des igA (anticorps fabriqués au niveau de la muqueuse intestinale) cela confirme l'hyperperméabilité.

3/ Par des appareils diagnostiques d'électro-chimie comme l'EIS utilisé à l'Institut de Médecine Naturelle

 

Quelles sont les céréales avec et sans gluten ?

Les quatre céréales les plus communes qui contiennent du gluten sont le blé, le seigle, l’avoine, et l’orge.
L’épeautre qui est en quelque sorte l’ancêtre du blé qui contient moins de chromosomes et qui est un grain plus petit contient moins de gluten que le blé mais il en contient quand même.
C’est le petit épeautre non hybridé qui ne contient absolument pas de gluten.

Quelles sont les céréales qui ne contiennent pas de gluten ?
Ce sont le riz, le sarrasin, le quinoa, le petit épeautre non hybridé et le maïs.
Mais le maïs comme le blé et le soja sont les céréales de la mondialisation. Leur industrialisation massive et la présence de nombreux pesticides et d’OGM dans le maïs la rend impropre à remplacer le blé dans les intolérance au gluten.
On trouve plus rarement d’autres farines sans gluten : farines de millet, châtaigne, pois chiche, et plus exotiques, des farines de coco, teff (Éthiopie), sorgho et manioc (Afrique) ou maïs mauve.

Le problème c’est que notre alimentation moderne est à base de blé, de lait et de sucre (qui sont les trois « poisons » à supprimer dans les maladies chroniques).

Supprimer le gluten est donc très difficile.

Quels sont les traitements naturels de l’intolérance au gluten ?

Le traitement est bien évidemment la suppression du gluten.

Il y a plusieurs grade à ces intolérances au gluten, la plus grave étant la maladie cœliaque : ceux qui en sont atteints et qui consomment du gluten subissent une attaque intestinale grave entraînant une atrophie des villosités et une malabsorption mettant en péril leur santé.
Dans la maladie cœliaque, la suppression totale du gluten de l’alimentation (le fameux régime sans gluten) est, jusqu’aux nouvelles recherches récentes dont je vais vous parler, le seul traitement disponible. Mais le régime sans gluten strict est très difficile à maintenir dans le temps. Le Dr Jean Seignalet, ce Médecin Immunologiste de la Faculté de Médecine de Montpellier, qui avait fait de nombreuses recherches sur les maladies chroniques et avait notamment révélé la toxicité du blé moderne, disait bien dans son livre «  L’alimentation, la troisième Médecine » : «  sur 100 patients intelligents et motivés à qui l’on explique qu’il faut supprimer totalement le gluten de son alimentation, seulement 50 choisissent le régime puis sur ces 50, seuls 25 le maintiennent à long terme.
Donc seulement 25% de patients motivés arrivent à maintenir un régime sans gluten strict dans le temps. C’est donc très peu . Il faut donc trouver une autre solution pour la majeure partie des patients. C’est tout le but de notre expérience et de nos recherches que nous vous racontons ici pour vous ou vos proches.

Dans les autres intolérances, c’est notre expérience de médecin et une analyse de sang unique et spécifique qui nous permet de dire s’il faut ou non supprimer le gluten. Car il y a un écueil à supprimer complètement le gluten : dès que l’on fait un écart, on ressent immédiatement des symptômes désagréables. Il faut donc trouver un juste équilibre entre l’excès de consommation de gluten (chez les italiens par exemple avec leur consommation excessive de pâtes , chez les Français avec leur consommation excessive de pain) et la suppression totale.

L’espérance, la bonne nouvelle pour toux ceux qui sont atteints d’intolérance au gluten et qui ne peuvent ou ne veulent un régime strict sans gluten, c’est qu’il existe maintenant une méthode thérapeutique nouvelle qui permet d’augmenter votre tolérance intestinale au gluten.

1/ C’est la prise pendant au moins 3 mois de compléments alimentaires spécifiquement mis au point pour cela et visant à renforcer votre flore intestinale et votre muqueuse intestinale
PRODOCTA 1-0-0
OMEDOCTA 2-0-0
Ceci va vous rendre plus tolérant et fera que des petits excès de gluten n’entraîneront plus les symptômes qu’ils entraînaient auparavant.

Un pack spécial 3 mois a été mis au point pour cela.

2/ Dans les cas de résistance à cette thérapie efficace dans 80% des cas, un autre traitement naturel et plus spécifique sera proposé :
C’est l’endothérapie Multivalente. Cette nouvelle approche diagnostique et thérapeutique permettra de diagnostiquer votre hyper perméabilité intestinale et vous permettra un traitement adéquat et personnalisé visant à guérir votre intolérance au gluten.
Nous le conseillons dans les résistances au traitement précédent et dans les cas graves comme les maladies chroniques, les maladies graves et la maladie cœliaque.

Ainsi une approche personnalisée naturelle et scientifique permet de soulager sans effet secondaire la plupart des patients qui souffrent d’intolérance au gluten et permet d’apporter une réponse beaucoup moins difficile et quasiment impossible à respecter sur le long terme que la seule exclusion totale du gluten.

Dr Pascal Trotta
Fondateur de l’Institut de Médecine Naturelle de Saint Sebastien

Prendre RV pour un diagnostic et un traitement de mon intolérance :

Tel 0034 943 059 203

Agenda en ligne

  • LES PROBIOTIQUES 3 MOIS

    PRODOCTA®: LES PROBIOTIQUES 90 capsules - 3 mois 20% de réduction par rapport à 3 PRODOCTA 30, soit une réduction de 13€.

  • PACK 3 MOIS

    Pour traiter pendant 3 mois votre intestin : pour ne plus souffrir du ventre, et traiter la cause principale de vos allergies, de l'asthme, de l'eczéma et des infections ORL ou urinaires. Efficacité garantie si pris pendant 3 mois. Ce pack offre une réduction exceptionnelle de 14% pour faciliter son accès à tous et toutes, et aux familles.