Aller au contenu
Appeler 0034 943 059 203

Maladies auto-immunes

Vraies causes des maladies auto-immunes. Traitement plus naturel et efficace des maladies auto-immunes

Il y a une explosion des maladies auto-immune dans les pays occidentaux. 

 N’y aurait-il pas un lien avec les campagnes massive de vaccination qui ressemblent plus à des overdoses vaccinales qu’à des campagnes ciblées ?

Nous allons aborder ici les causes plausibles et probables de ces maldies et une voie thérapeutique plus efficace, innovante, nzturelle et surtout sans effet toxque ou secondaire. 

 

Qu’est-ce qu’une maladie auto-immune ?

Comme son nom l’indique il s’agit de la production d’anticorps contre ses propres organes.

Normalement nos anticorps sont des soldats qui viennent attaquer les « étrangers » (c’est-à-dire ce que le corps reconnaît comme non soi) qui nous envahissent : les bactéries, les virus ou les molécules étrangères comme des toxines des médicaments etc. etc.

Mais parfois nos anticorps viennent attaquer nos organes. Voici la liste de toutes les maladies auto-immunes:

Le pancréas (diabète), la thyroïde (Hashimoto, Basedow)), les enveloppes de gaine de myéline de nos nerfs (SEP ou Sclérose en Plaques), nos articulations ( poly-arthrite rhumatoïde), nos attaches tendineuses, les enthèses (SPA, Spondylartrite Ankylosante), les récepteurs à l’acetylcholine (myasthénie), l’ADN de nos noyaux cellulaires (Lupus érythemateux), nos reins (Glomérulopathies), notre intestin terminal l’iléon (Crohn), notre colon (RCH, Recto colite Hémorragique), villosités intestinales (Maladie cœliaque), canaux biliaires du foie (cirrhose biliaire primitive, cholangite sclérosante), globules rouges (anémie de Biermer, anémies hémolytiques auto-immunes), plaquettes (purpura thrombopénique idiopathique), peau (vitiligo, pemphigus, pemphigoïde bulleuse), muscles (polymyosite), tissu conjonctif (sclérodermie).

On assiste à une augmentation inquétante et préocupante de ces maladies, inquétante tant pour la qualité de vie de ces malades que pour l'exlosion des coûts de santé que cela entraine.

Je vous donne un exemple récent chez une jeune fille de 12 ans. Beaucoup de Français pourront se connaître dans cet exemple.

Elle reçoit les doses de vaccin habituelle de trois à six mois (en 2007). À huit mois elle développe une maladie de Hashimoto, cela veut dire que ses propres anticorps viennent attaquer sa thyroïde qui sont à l’origine d’une insuffisance thyroïdienne qui va gêner sa croissance et la faire grossir.

À huit ans suite à des rappels vaccinaux elle développe un vitiligo qui est une maladie auto-immune de la peau. Puis un an plus tard à neuf ans, elle développe un diabète de type I par fabrication d’anticorps contre son propre pancréas qui ne peut plus de sécréter d’insuline et qui fait donc élever de façon gravissime le taux de sucre dans son sang.


Tout ceci ne sont pas des coïncidence fortuites mais sont vraisemblablement consécutives à la modification artificielle de l’immunité induite entre-autre par l’overdose vaccinale.

Un bilan des 50 dernières années de campagne de vaccination massive doit être institué car on note dans les pays occidentaux de campagne de vaccination massive une explosion des allergies, des maladies auto-immune, des maladies neuro-dégénératives (Parkinson, Alzheimer), et des cancers.


Une actrice célèbre a dit cette phrase de bon sens les vaccinations de masse sont un crime contre l’immunité et seront considérées dans quelques années comme un crime contre l’humanité.

Nous ne sommes pas ici des anti vaccins acharnés mais nous prônons une médecine libre des multinationales de médicaments, des injonctions de la sécurité sociale et des injonctions des instances officielles toutes liés à ces multinationales par des liens directs ou  indirects (financement des campagnes électorales, cadeau divers, financement de journalistes, financement des soi-disant experts médicaux faisant la pluie et le beau temps sur les médias Mainstream).

Rappelons qu’un nourrisson doit développer une immunité naturelle grâce a l’allaitement maternel. Injecter une bactérie ou un virus vivant atténué ou trafiqué par génie génétique à un nourrisson vierge est déjà en soi une agression. Cela entraîne un développement de clones lymphocytaires endormis qui peuvent être ensuite à l’origine de production d’anticorps contre les propos organes de ce nourrisson.

Quand sur décision gouvernementale unilatérale non démocratique on impose la généralisation massive de l’injection de 11 vaccins en même temps, 3 fois, répétés à trois mois d’intervalle chez un nourrisson dont le système immunitaire est immature, ceci s’appelle de l’overdose vaccinale. Rappelons que en toxicité, c’est la dose qui fait le poison.

Et qu’en plus le ministre de la santé (Agnès Buzyn) qui prend cette décision a été financée dans sa carrière de médecin hospitalier par l'industrie du médicament (Genzyme, Novartis, Bristol-Myers-Squibb) le doute est permis sur les motivations de cette décision qui concerne plus le chiffre d’affaires des multinationales du médicament que la propre santé des nourrissons et des Français.

Les Français doivent se réveiller et ont raison de réclamer la liberté vaccinale. Car sans liberté, point de démocratie.

Alors que plus d’un million 500 000 français ont réclamé la diminution des vaccinations obligatoires (par pétition en 2017), le gouvernement de Macron issu de la banque Rothschild impose la généralisation de 11 vaccins : pour remercier ses sponsors bancaires et pharmaceutiques ?

Et quand, de plus les enfants se voient refuser l’accès en crèche ou à l’école car ils ne sont pas vaccinés : ceci est-il digne d’un pays dont il est écrit sur le fronton des mairies «Liberté Egalité Fraternité » ?  Où est la liberté des parents pour la santé de leurs enfants quand l’État prétend s’imposer à eux dans une décision qui concerne d’abord et avant tout les parents pour leur progéniture ?

Sans transparence, pas de confiance.  Donc pour que les Français retrouvent confiance dans les vaccins, il faut rendre public toutes les études concernant l'efficacité réelle des vaccins, leur toxicité et couper tout lien entre les décisionnaires et les labos.

Le bon sens veut que l’on développe avant tout l’immunité naturellle des nourrissons et des enfants par l’allaitement maternel, par une nourriture saine issue d’une agriculture paysanne biologique, qui permettrait de diminuer considérablement ainsi les sources d’infection car un enfant bien nourri est un enfant qui a une immunité naturelle suffisante pour se protéger des infections graves.

On pourrait vacciner simplement les enfants contre la diphtérie, le tétanos et la polio par des injections séparées, ne contenant pas d’aluminium et de formaldéhyde pour éviter ainsi les toxicités neurologiques et les risques de cancer. Mais on n’a pas besoin de vacciner les enfants contre le pneumocoque, l’Haemophilus influenzae, la méningite, l’hépatite B qui est une maladie sexuellement transmissible qui n’a rien à voir avec les nourrissons, la rubéole, la rougeole les oreillons. Rappelons que ces trois dernières maladies ont pour vocation d’assurer la maturité du système immunitaire à l’adolescence avant l’âge adulte pour éviter justement ses maladies ensuite. Ce ne sont pas des maladies mortelles. On exagère leur gravité pour faire peur et justifier les vaccination massive qui sont inutiles et même dangereuses.

Rappelons ici que les populations non vaccinées aux USA, les Hamish qui jouissent de cette liberté de non vacciner leurs enfants que l’on refuse aux Français, donc les enfants Hamish non vaccinés ne portent pas de lunettes, n'ont pas de scoliose et surtout pas d’autisme !

Le futur scandale sanitaire de ce siècle sera le scandale de l’overdose vaccinale. Il faudra bien un jour que les médecins, les autorités sanitaires et les états rendent des comptes sur l’explosion des autismes, des maladies auto-immune, des maladies neurodégénératives et des cancers. L’overdose vaccinale est une des principales causes de ces maladies. Le nier est faire preuve d’ignorance, de manque de bon sens ou de malhonnêteté intellectuelle et scientifique.

 

Pour prévenir ces maladies auto-immunes, il faudra donc revenir à la liberté vaccinale. 

La plupart des médecins hospitalo-universitaire disent que ces maladies sont idiopathiques, c’est-à-dire qu’on ne retrouve pas de cause. 

Notre hypothèse est toute différente et permet de relier l’ensemble de ses maladies à une cause primaire : l’hyper perméabilité intestinale qui peut être favorisée par le stress vaccinal, les excès d’antibiotiques, de pesticides.

Le schéma ci-dessous expliquer très clairement cela.

L'hyper perméabilité intestinale entraîne le passage dans le sang de fragments de bactéries intestinales, de gluten ou de toxines. Ces éléments biologiques qui ne sont pas passés par les entérocytes mais entre les cellules, par des trous, des pores (d'où le nom donné de porosité intestinale) ne sont donc pas passés par le filtre naturel de la digestion. Ils arrivent dans le sang comme des "corps étrangers" et entrainent une reponse immunitaire, la fabrication d'anticorps visant à les éliminer, à les détruire.

Ensuite ces "corps étrangers" vont aller se fixer sur des tissus ou des organes : et cette destination est guidée par nos gênes; Si vous avez une susceptibilité génétique de :

- sclérose en plaque, ils iront se fixer sur la gaine de myéline de vos nerfs, et ces anticorps viendront détruitre le corps étranger et la gaine de myéline sous jacente provoquant par conséquent le ralentissement de la conduction nerveuse entrainant ainsi les symptômes divers de la sclérose en plaques : déficit moteur , sensitif visuel, vésical etc....

- poly-arthrite (facteur rhumatoïde positif), ces éléments étrangers iront se fixer sur vos capsules articulaires et ces anticorps viendront détruitre le corps étranger et les capsules articulaires sur lesquelles ils sont fixés entrainant inflammation et douleurs articulaires.

- enthèses (HLAB27) ces éléments étrangers iront se fixer sur vos attaches articulaires de votre colonne et de vos sacro-iliques et ces anticorps viendront détruitre le corps étranger et les attaches articulaires sur lesquelles ils sont fixés entrainant inflammation et douleurs péri-articulaires (SPA).

- thyroide : ces éléments étrangers iront se fixer sur votre throide et ces anticorps viendront détruitre le corps étranger et la thyroide sous jacente entrainnat son insuffisance (Hashimoto)

....etc pour tous les autre organes.

 

Voici dans le schéma ci-dessous, en image ce qu'est l'hyper-perméabilité intestinale.

En attendant pour soigner ces maladies, la médecine moderne ne propose que des solutions toxiques ou dangereuses comme les immunosuppresseurs, les anti-inflammatoires ou la cortisone. 

Protocole pour soigner autrement, de façon plus naturelle et efficace les maladies auto-immunes:

1/ nutrition santé

Les Docteurs Catherine Kousmine et Jean Seignalet ont montré que l’on pouvait soigner la sclérose en plaques en modifiant sa nutrition. C’est tout l’objet de ce blog de santé naturelle écrit par un médecin qui a les pieds sur terre, qui consulte et soigne ses malades par la nutrition santé. Il faut limiter considérablement les aliments pro-inflammatoires comme les laitages de vache, les fritures, limiter l’usage du gluten qui est souvent neurotoxique.  

Il faut prendre des compléments alimentaires suivants pour soigner l’hyper-perméabilité intestinale :

PRODOCTA 1-0-0. Une capsule avant chaque petit déjeuner

OMEDOCTA 2-0-0. Deux capsules avant chaque petit déjeuner

PRODOCTA est un complexe de quatre probiotiques qui vont équilibrer la flore intestinale. Pour diminuer l’auto-immunité est équilibré limité il faut une flore intestinale équilibré par des ferment qui sont source de vie. C’est l’objet de ce complexe PRODOCTA.

OMEDOCTA va apporter les acides gras poly-insaturés qui vont nourrir la muqueuse intestinale, les entérocytes, pour améliorer son fonctionnement.

PRODOCTA et OMEDOCTA fonctionnent en symbiose et potentialisent leurs effets quand ils sont pris ensemble. Il faut un minimum de trois mois pour équilibrer l’intestin et ainsi limiter le passage petit à petit les éléments étrangers dans le sang qui vont entretenir la sclérose en plaques. Ainsi on diminue à la source l’origine de la maladie.

Le pack intestin 3 mois, économique a été mis au point pour cela.


Si stress ou insomnie prenez ZENADOCTA une à deux capsules au coucher. Cela permet d’éviter de prendre des somnifères chimiques qui entraînent accoutumance et dépendance.

De plus la présence de petites doses de Rhodiola et de millepertuis améliore le fonctionnement du système nerveux.

Si vous avez la langue chargée, blanche ou brune qui signe une surcharge intestinale et une surcharge du foie il faut faire un drainage Detox qui est un véritable nettoyage de l’intérieur du corps et qui permet d’améliorer ensuite le fonctionnement des traitements naturels.

Prenez dans ce cas DRENADOCTA une dose de bouchon de 50 ML dans un terrain demi-litre d'eau. Si vous avez du surpoids, prenez cela à la base à la place du dîner c’est ce que le docteur Trotta appelle le micro jeune du soir qu’il a mis au point, méthode très efficace, naturelle et économique pour perdre du poids sans régime et sans trop d’effort. Il suffit de remplacer le dîner cinq soirs par semaine par ce draineur et vous allez réaliser à la fois une détox et un amaigrissement avec une véritable libération d’énergie puisque les 25 % d’énergie consacrée à la digestion seront conservés pour votre santé. 

Pour celles et ceux qui veulent prendre leur santé en main et donc mieux comprendre l'intérêt de la nutrition pour aider à prévenir et guérir nos maladies, le livre "L'alimentation vivante, la première Médecine" écrit par le Dr trotta est pour eux en livre ou en pdf.

2/ Immuno-bilan

L'immuno-bilan est une prise de sang spécifique que le Dr Trotta peut vous prescrire afin de diagnostiquer dans votre sang les facteurs qui entraînent la sclérose en plaques : Hyper perméabilité intestinale, inflammation et oxydation. C’est la seule analyse de sang qui puisse permettre cela.

En fonction du résultat de cette analyse, il pourra vous être prescrit dans un deuxième temps les endos médicaments mis au point par le docteur Geffard.

3/ Endo-Bio-Therapie

Il existe une voie thérapeutique combattue par la médecine officielle qui s’appelle l’Endo-Bio-Therapie et passe par une prise de sang, l’immuno-bilan pour rechercher l’hyper perméabilité intestinale et les anticorps à l’origine de ces maladies. 

Elle permet ensuite un traitement écologique et novateur qui a fait ses preuves. Il suffit de voir toutes les publications scientifiques publiés depuis 20 ans dans des revues internationales de  renommée pour confirmer qu’il s’agit bien d’une médecine fondée sur les preuves (Evidence Based Medicine).

Il s’agit d’une ordonnance prescrite par le Docteur Trotta des Endo-médicaments mis au point par le docteur Geffard, une ordonnance pour un traitement de trois mois qui sera renouvelée en fonction de l’analyse de sang que l’on conseille de réaliser tous les trois mois pour adapter et personnaliser votre traitement au mieux. Pour mieux comprendre, le livre "Pour mieux soigner les maladies chroniques, L'endobiothérapie" du dr Trotta est disponible en livre ou en pdf.

4/ Ondes Scalaires

Enfin si vous manquez d’énergie vitale, êtes fatigué(e), avez besoin de rebooster de façon naturelle vos défenses et vos propres capacités d’auto-guérison, prenez des séances régulières d’ondes scalaires qui donneront à toutes vos cellules et vos ADN l’énergie libre nécessaire pour guérir et entretenir votre santé.

 

Dr Pascal Trotta, 
Ancien Interne des Hôpitaux de Paris, Médecin Spécialiste, Radiologue, homéopathe, Fondateur de l'Institut de Médecine Naturelle de Saint Sébastien
Paseo de los Fueros 3, 20005 San Sebastián, Pays Basque

Demander un RV pour une consultation avec le Dr Trotta
- sur place  
en ligne.   

Commandez les compléments naturels du Dr Trotta : 

- Tel : 0564 11 54 05
Le laboratoire du Dr Trotta
- ou cliquez ci-dessous sur l’image du complément ou du pack souhaité

 

*Publications scientifiques sur Endothérapie qui confirment qu'il s'agit bien d'une Médecine fondée sur les preuves (Evidence Based Medicine) pour rassurer les sceptiques et ceux qui pensent que la médecine naturelle n'est pas fondée scientifiquement : 

1 - Sclérose en Plaques :

Document disponible :BIOMEDICAL REPORTS 2017
Follow-up of multiple sclerosis patients treated with Endotherapia (GEMSP) MICHEL GEFFARD1, ARTURO MANGAS and RAFAEL COVEÑAS

MANETA-PEYRET L., DAVERAT P., GEFFARD M., CASSAGNE C. and ORGOGOZO J.M. Natural seric anti-fatty acid antibodies in multiple sclerosis. Neurosc Letters, (1987), 80, 235-239.

DAVERAT P., GEFFARD M. and ORGOGOZO J.M. Identification and characterization of anti- conjugated azelaic acid antibodies in multiple sclerosis. J. of Neuroimmunology, (1989), 22, 129- 134.

CHAGNAUD J.L., GOSSET I., BROCHET B., AUDHUY S. and GEFFARD M. Monoclonal anti- conjugated azelaic acid antibody production : application to multiple sclerosis. NeuroReport, (1990), 1, 141-144.

BROCHET B., FAIDERBE S., AUDHUY S., GOSSET I., GEFFARD M. and ORGOGOZO J.M. Antibodies against phosphatidylinositol in multiple sclerosis. Current Concepts in Multiple Sclerosis - Proceedings of the 6th congress of the ECTRIMS. (Wiethölter M., Dichgans J.), MERTIN J., Eds Excerpta Medica, Amsterdam , (1991), 97-102.

GEFFARD M., BOULLERNE A. and BROCHET B. Seric immune complexes in multiple sclerosis do not contain MBP epitopes. Brain Res. Bull., (1993), 30, 365-368.

BOULLERNE A., PETRY K.G., MEYNARD M. and GEFFARD M. Indirect evidence for NO involvement in multiple sclerosis by characterization of circulating antibodies directed against conjugated S-nitrosocysteine. J. of Neuroimmunol., (1995), 60, 117-124.

BOULLERNE A. I., PETRY K.G. and GEFFARD M. Circulating antibodies directed against conjugated fatty acids in sera of patients with Mutiple Sclerosis. J. of Neuroimmunol., (1996), 65, 75-81.

GEFFARD M., BODET D., CLAUDEPIERRE P., METZGER J.M. et SIBILIA J., Anticorps sériques circulants dirigés contre des antigènes modifiés par le NO dans les affections neurologiques et rhumatismales. Immunoanal. Biol. Spéc., (1998), 13, 209-217.

GEFFARD M., BODET D., MARTINET Y. and DABADIE M.P., Intérêt de l'évaluation d'IgM et d'IgA spécifiques circulant dans le sérum de malades atteints de sclérose en plaques (SEP). Immunoanal. Biol. Spéc. (2002) 17(5), 302-310.

ANANE R., GEFFARD M., TAXILE M., BODET D., BILLAUDEL B., DULOU P.E. and VEYRET B. Effects of GSM-900 microwaves on an experimental allergic encephalomyelitis (EAE) rat model. Bioelectromagnetics (2003) 24, 211-213.

MNAIMNEH S., DAMAJ M., BARHOUMI R., MOUNEIMNE Y., GEFFARD M., VEYRET B. and VINCENDEAU P. Evidence for nitric oxide involvement in experimental autoimmune encephalomyelitis and adjuvant-induced arthritis in Lewis rat. The pain clinic (2004) 16(3), 229-243.

BODET D., GLAIZE G., DABADIE M.P. et GEFFARD M. Suivi immunobiologique de malades atteints de Sclérose en Plaques. Immunoanal. Biol. Spéc. (2004) 19, 138-147.

GEFFARD M., TRANCHANT C., FLEURY M.C., WIERTLEWSKI S., GUENNOC A.M. and DABADIE M.P. GEMSEP1 : a new drug candidate for secondary progressive form of Multiple Sclerosis. 21th Congress ECTRIMS. 28 September – 01 October 2005, Thessaloniki (Greece).
MANGAS A., COVENAS R., BODET D., DABADIE MP. and GEFFARD M. Evaluation of the effects of a new drug on brain leukocyte infiltration in an experimental model of autoimmune encephalomyelitis. Letters in Drug Design & Discovery (2006) 3(3), 138-148.

DULEU S., VAN DER VELDEN C., POULLETIER DE GANNES F., TRANCHANT M.C. and GEFFARD M., Circulating antibodies to NO- and ONOO-modified antigens in Amyotrophic Lateral Sclerosis, Alzheimer’s disease and Multiple Sclerosis. Immuno-analyse et Biologie Spécialisée (2007) 22, 273-281.

MANGAS A., COVENAS R., BODET D., DULEU S., DABADIE M.P., MERCHAN M. and GEFFARD M., GEMSP : A new drug candidate for multiple sclerosis. in : Recent Reasearch Developments in Neurosciences, Research Signpost, Trivandrum-Kerala, India. (2007) 2, 93-100.

DULEU S., MANGAS A., POULLETIER DE GANNES F., TRANCHANT M.C., and M.GEFFARD, Circulating antibodies to conjugated tryptophan derivatives of IDO pathway in Amyotrophic Lateral Sclerosis, Alzheimer’s disease, Parkinson’s disease and Multiple Sclerosis patients. Immuno-analyse et Biologie Spécialisée (2008) 23, 27-34.

MANGAS A., COVENAS R., BODET D., DE LEON M., DULEU S., and GEFFARD M., Evaluation of the effects of a new drug candidate (GEMSP) in a chronic EAE model. Int. J. of Biological Sciences (2008) 4(3), 150-160.

MANGAS A., COVENAS R., BODET D., DULEU S. and GEFFARD M., A new drug candidate (GEMSP) for multiple sclerosis. Current Medicinal Chemistry (2009) 16, 3203-3214.

MANGAS A., COVENAS R. and GEFFARD M., New drug therapies for Multiple Sclerosis. Current Opinion in Neurology (2010) 23, 287–292.

GEFFARD M., DE BISSCHOP L., DULEU S., POUNS O., FERRAN G., BESSEDE A., HASSAINE

N., AUTRAN J.-L., BODET D., MANGAS A., and COVENAS R.,
Endotherapia. Anti-inflammatory and anti-allergy agents in Medicinal Chemistry, Spécial Issue, BETHAM (ed.) Michigan (2010) 9, N°3. 197-211(15).

COVENAS R., MANGAS A., DE CASTRO F., MERCHAN M. GEFFARD M., Immunopathology and immunomodulation in experimental auto immune encephalomyelitis and multiple sclerosis. In Multiple sclerosis. A new paradigm. Editor : GEFFARD M., Nova Science Publishers, (2011) pp 69-131.

BODET D., MANGAS A., COVENAS R., DABADIE M.P., GEFFARD M., Indirect visualization of specific antigenic modifications induced by nitric oxide in an experimental model of allergic encephalomyelitis. In Multiple sclerosis. A new paradigm. Editor : GEFFARD M., Nova Science Publishers, (2011) pp 133-152.

GEFFARD M., DULEU S., BESSEDE A., COVENAS R., MANGAS A., A new paradigm for multiple sclerosis. In Multiple sclerosis. A new paradigm. Editor : GEFFARD M., Nova Science Publishers, (2011) pp 153-184.

MANGAS A., VECINO E., RODRIGUEZ F.D., GEFFARD M. and COVENAS R., GEMSP Exerts a myelin-protecting role in the rat optic nerve. Neurological Research (2013) 35, 903-911.

COVENAS R., MANGAS A., JAULAIN C. and GEFFARD M., Multiple Sclerosis. In : Molecular and clinical neurosciences. Sugaya K., Samsam M. (eds.), McNeil, Michigan. (2016) in press.

GEFFARD M., MANGAS A., COVENAS R., Follow up of Multiple Sclerosis patients treated with Endotherapia (GEMSP), Biomedical Reports, (2017) p 307-313 DOI : 10.3892/br.2017.857.

2 - Les arthropathies (PR et PSR) :


GEFFARD M., BODET D., CLAUDEPIERRE P., METZGER J.M. et SIBILIA J. Anticorps sériques circulants dirigés contre des antigènes modifiés par le NO dans les affections neurologiques et rhumatismales. Immunoanal. Biol. Spéc., (1998) 13, 209-217.

SIBILIA J., GEFFARD M., GOUPILLE P., DOUGADOS M., CANTAGREL A., LIMBACH F.X., BODET D., DABADIE M.P., DAURES J.P. et COMBE B. Valeur pronostique des anticorps dirigés contre les antigènes "modifés par l'inflammation" dans la polyarthrite récente. XIIème Congrès Français de Rhumatologie. 22-24 Novembre 1999, Paris, France.

3. Myasthénies :

SOUAN M.L. and GEFFARD M. A new model of experimental auto-immune myasthenia gravis. J. of Neuroimmunol., (1985), 9, 327-338.

SOUAN M.L., GEFFARD M., LEBRUN-GRANDIE P. and ORGOGOZO J.M. Detection of anti- acetylcholine antibodies in myasthenic patients. Neurosc. Letters, (1986), 64, 23-28.

SOUAN M.L. and GEFFARD M. Immunological similarities between an experimental autoimmune myasthenia gravis model and human myasthenia gravis. Neurosc.Letters, (1986), 68, 282-287.

SOUAN M.L., GEFFARD M., VIELLEMARINGE J., LEBRUN-GRANDIE P. and ORGOGOZO J.M. Anti-acetylcholine antibodies and the pathogenesis of Myasthenia Gravis. Myasthenia Gravis : biology and treatment. Annals of the N.Y. Academy of Sciences, (1987), 505, 423-438.

LEBRUN-GRANDIE P., SOUAN M.L., GEFFARD M., DARTIGUES J.F., MAURICET B. and ORGOGOZO J.M. Anticorps anti-acétylcholine et anti-récepteur dans la myasthénie. La Presse Medicale., (1987), 16, 1577-1580.

GEFFARD M. and SOUAN M.L. Experimental autoimmune Myasthenia Gravis and Myasthenia Gravis : comparison of the immunological results obtained. In Myasthenia Gravis : biology and treatment. Annals of the N.Y. Academy of Sciences, (1987), 505, 712-714.