Aller au contenu

Le mal de dos : une solution ?

Le mal de dos , le mal du siècle n'est pas une fatalité. On peut éviter les anti-inflammatoires, les infiltrations et la chirurgie. Bien comprendre les origines du mal de dos permet de mieux le soigner le plus naturellement possible et avec une grande efficacité. Un bon diagnostic, une bonne écoute, l'homéopathie, l'acupuncture auriculaire et la prise de PRODOCTA OMEDOCTA SILIDOCTA permet de traiter naturellement sans effet secondaire la plupart des douleurs chroniques de dos. L'approche novatrice d'un radiologue, le spécialiste du diagnostic du mal de dos, de l'homéopathie, de l'acupuncture et de la médecine nutritionnelle.


Le mal au dos : une fatalité ? Non !

La méthode naturelle et efficace du Docteur Trotta pour se sortir du mal de dos.

"Le mal de dos, le mal du siècle" disait-on au XXème siècle

Cet article concerne les lombalgies chroniques et ne traitera pas du lombago aigu qui est un accident mécanique. Cela concerne aussi les cervicalgies chroniques, les dorsalgies, les raideurs lombaires.

Cela ne concerne pas les douleurs de la colonne qui sont dues à des tumeurs ou des métastases, qui représentent moins de 5% des douleurs de dos.

En quelques mots et de façon synthétique, je vais vous expliquer comment se sortir du mal de dos par une méthode naturelle et efficace que j’ai éprouvée moi-même et qui, en clientèle depuis 10 ans a fait la preuve de son efficacité.

 

Les conseils naturels du Docteur Pascal Trotta pour soigner définitivement le mal de dos


1/ COLON – COLONNE


Colon et Colonne ont la même racine étymologique.

Il y a un lien de cause à effet entre l’équilibre du colon et celui de votre colonne vertébrale.

Il ne peut y avoir d’équilibre à long terme de votre colonne vertébrale si votre colon n’est pas en bonne santé.


Ceci pour vous expliquer l’importance de l’alimentation pour diminuer et faire disparaître la plupart de vos douleurs lombaires.


Deux mécanismes rentrent en cause dans ces douleurs lombaires d’origine nutritionnelle : l’acidose et l’inflammation.
L’acidose est due à un excès de viande, de produits laitiers, de céréales, de conserves et de sucreries. Si vous consommez trop souvent ce genre d’aliments c’est comme si vous déposiez chaque jour des micros dans vos disques et ligament vertébraux, ce qui est source bien évidemment de douleur. Pour diminuer ces acides dans votre colonne vertébrale et donc les douleurs, il faut donc diminuer ces aliments et augmenter les aliments anti acidifiants ( ou alcalinisants) comme les légumes que vous devez consommer chaque jour, les fruits, et le citron à la place du vinaigre.

L’inflammation : elle est due au mauvais déséquilibre des graisses avec excès de graisse saturées pro inflammatoires comme les viandes rouges, les produits laitiers les Huiles raffinées, les huiles de palme, de tournesol, les fritures. Pour combattre cette inflammation qui est à l’origine de vos douleurs lombaires, il faut donc diminuer de notre alimentation ces mauvaises graisses et augmenter les bonnes graisses que sont les noix, les sardines, les maquereaux, les harengs, l’huile de colza ou de noix ou de lin de première pression à froid, et extra vierge ( que nous devons consommer crues sans jamais les faire cuire).

2/ PAS D’ABO-MAL AU DOS
Ce petit raccourci symbolise la deuxième cause de votre mal au dos.
Les abdominaux ont la particularité de se relâcher aux fur et a mesure de notre vieillissement, à partir de 30 ans, alors que les muscles lombaires restent toujours très toniques et ne se relâchent pratiquement pas.
Hors votre colonne vertébrale est comme un mât de bateau qui pour rester équilibré doit être maintenu par l’étais en avant (les abdominaux) et les haubans en arrière (muscles lombaires de chaque côté de la colonne).
Si vous n’entretenez pas régulièrement vos muscles abdominaux par une gymnastique ou une activité physique régulière, ceux-ci vont se relâcher inéluctablement (relâchement accentué chez la femme par les grossesses) et la colonne vertébrale va donc se pencher un peu plus en arrière, (ce qu’on appelle l’hyperlordose) et faire ainsi pression sur les articulaires postérieures à l’origine de la plupart des douleurs lombaires. Si cette cambrure excessive se poursuit, et n’est pas corrigée, cela mène à l’arthrose articulaire postérieure qui peut devenir invalidante à partir de 60 ans, d’autant plus que vous êtes en surpoids avec un abdomen proéminent qui va augmenter le déséquilibre sur votre colonne vertébrale.

 

 

3/ J’EN AI PLEIN LE DOS
Cette expression populaire exprime bien la réalité vécue en consultation.

Beaucoup de patients viennent me voir avec des douleurs lombaires chroniques.

Souvent, ce n’est qu’après la deuxième ou la troisième consultation que l’on peut cerner la réalité complexe que vie la personne et tous les soucis qui se sont accumulés et ont entraîné un poids moral excessif qui se transmet souvent sur le dos.
Chacun a sa sonnette d’alarme et son point faible qui se manifeste lors des souffrances psychologiques.

Les symptômes sont le véritable langage du corps quand la parole est bloquée ou les émotions trop fortes pour pouvoir être exprimées convenablement.


Consulter l’homme de l’art qu’est le médecin pour parler en vérité des soucis qui nous accablent est une façon très efficace de libérer ainsi ses émotions, de les transférer et qu’il puisse vous consoler pour mieux vous soulager.


L’homéopathie est un excellent moyen pour diminuer l’anxiété, aider à mieux équilibrer le psychisme et permet d’éviter ainsi au maximum le recours au drogues chimiques que consomment beaucoup trop de Francais.

4/ LA COLONNE UNE ÉCHELLE DE LA VIE

La colonne vertébrale est une échelle symbolique que vous devez gravir tout au long de votre vie.
Jusqu’à 40 ans, nous sommes concentrés sur la partie basse de la colonne vertébrale correspondant à notre état de croissance : nous marchons d’abord à quatre pattes puis nous nous mettons debout grâce a une extension de la charnière lombo-sacrée puis nous construisons notre corps et notre vie professionelle et familiale. Nous gravissons ainsi petit à petit l’échelle de la colonne sacré puis lombaire qui correspond à l’état de matière. À 40 ans, qui correspond à peu près au mi-temps de la vie, nous devons franchir le diaphragme, appelé « porte des hommes » pour continuer à nous élever le long de la colonne thoracique puis cervicale.
Si nous ne franchissons pas cette étape capitale, nous risquons de rester bloqué en dessous de la ceinture et de continuer à souffrir de la colonne lombaire.


40 ans c’est pour certaines personnes « la crise du milieu de vie » qui est une crise symbolique forte qui permet à l’homme de faire une pause pour réfléchir au sens de sa vie.
Jusque-là nous avons dépensé une énergie colossale pour construire notre corps, notre intelligence, nos études, notre vie professionnelle et familiale puis nous arrivons vers 40 ans et certains ressentent un mal-être, une désespérance, des questions, des doutes : il ne faut absolument pas étouffer ceci sous une camisole chimique mais bien laissé exprimer ce mal-être et être accompagné par quelqu’un qui connaît ceci pour pouvoir en porter la signification et sublimer cette phase nous permettant de franchir ainsi définitivement « la porte des hommes » et continuer à gravir ainsi l’échelle de la vie qu’est notre colonne vertébrale.


Cette souffrance de l’homme passant souvent par la colonne vertébrale, permet à l’homme, s’il en prend conscience, de suivre sa vocation qui est une vocation essentiellement spirituelle. Ainsi beaucoup de douleurs lombaires sont des signes qu’il faut écouter, amenant à une croissance spirituelle.
Pour plus d’infos : « La parole au cœur du corps », « Symbolisme du corps humain » de Annick de Souzenelle.

5/ MA PROPRE EXPÉRIENCE PEUT VOUS SERVIR
De 18 à 39 ans j’ai souffert de façon quasi continuelle du bas du dos, de lombalgies chroniques. Je me souviens qu’étudiant en médecine, je me tenais souvent le bas du dos avec les deux mains tellement j’avais mal et que j’étais obligé de porter un corset en coutil baleiné lorsque je faisais des voyages en moto, pour ne pas souffrir.

L’alimentation, la première médecine, livre du Docteur pascaltrotta
À 39 ans pour des raisons également de sinusite et de rhinites à répétition, je décide de changer d’alimentation, (ce que j’explique bien dans mon livre). Pendant trois mois, je souffre pratiquement toutes les nuits de brûlures dorsales, à tel point que je rêvais d’une hache pour couper mes vertèbres dorsales et quitter ainsi cette douleur. Je suis surpris, car changeant d’alimentation, je pensais m’améliorer tout de suite. Mais je ne savais pas qu’il fallait un minimum de trois mois pour équilibrer en profondeur mon intestin et épurer ainsi mon corps de toutes les toxines accumulées pendant toutes ces années.
Et bien, après cette période difficile de trois mois, et ayant tenu bon dans la correction de mes mauvaises habitudes alimentaires, j’ai vu disparaître rhinite, sinusite et mal de dos.
Ce qui fait que, à 52 ans maintenant, j’ai 10 fois moins mal au dos qu’à 18 ans !
Tout ceci est le fruit d’une prise de conscience et de changement d’habitudes de vie qui ont amené In fine une véritable guérison.
Quelles sont les erreurs que je commettais et comment je les ai corrigées pour avoir de tels résultats ?
J’ai toujours été gourmand de sucreries et me suis essentiellement nourri dans ma jeunesse de sucres, de lait, de yaourts, flans, crèmes au chocolat, de confitures, pain blanc, chocos BN, madeleines, céréales Kellogs, Weetabix. Je détestais les légumes, les sardines, et mangeais peu de fruits, sauf en vacances en été.
À 39 ans j’ai supprimé tout ceci et me suis mis à consommer tous les jours des légumes, midi et soir, ai supprimé mon petit déjeuner de céréales industrielles et de lait, pour consommer mon fameux petit déjeuner du matin à base de fruit, ai supprimé le lait , les yaourts , les flancs, les crèmes et le sucre dont j’étais en quelque sorte drogué. J’ai ainsi diminué considérablement l’acidose et l’ inflammation de mes disques et ligaments vertébraux et ainsi diminué petit à petit toutes les douleurs qui m’accablaient jusque là.
Pourquoi n’essayeriez vous pas ?

6/ UNE MEDECINE NATURELLE ET EFFICACE CONTRE LE MAL DE DOS

A/ L’alimentation, la première MEDECINE :

en soignant votre colon , diminuera les douleurs de votre colonne( par la diminution de l’acidose et de l’inflammation)

La prise régulière d’OMEDOCTA diminuera l’inflammation
La prise de PRODOCTA équilibrera votre colon si vous avez des signes de douleurs abdominales, de colopathie, de constipation, et de mauvaises digestions.
La gymnastique régulière : renforçez vos abdominaux, étirez vos ischio-jambiers, et favorisez ainsi la souplesse et l’équilibre de votre colonne vertébrale.
SILIDOCTA favorisera l’élasticité de votre colonne à partir de 40-50 ans : la carence en silice est à l’origine de beaucoup de raideurs et sa correction permet de maintenir plus longtemps la souplesse des ligaments et des disques lombaires.
Ce pack est spécialement conçu pour ceux qui souffrent du dos :
http://boutique.dr-trotta.com/product/pack-fatigue-stress


B/ l’homéopathie: 

Cette belle médecine électro magnétique du XXIe siècle permettra de régler votre stress, de moduler vos émotions et de vous rendre ainsi petit à petit plus serein(e) pour permettre de diminuer ces tensions psychiques au niveau du dos.

 

L’homéopathie prescrite par le docteur pascal trotta

C/ L’acupuncture auriculaire
C’est la meilleure thérapie anti douleur que je connaisse et la plupart des nouveaux patients qui viennent me voir à mon cabinet viennent justement pour cela.
C’est 100 fois plus efficace que les anti-inflammatoires sans les effets secondaires et permet de traiter à la fois l’inflammation, la contracture, la douleur de la colonne et le stress ou l’anxiété.

Le dr trotta enseignant l’acupuncture auriculaire
Les résultats statistiques sont les suivants : 80 % d’amélioration dans 80 % des cas au bout de trois séances espacées de un mois. Qui dit mieux ?

D/ L’écoute et la compassion
Quand vous venez voir votre médecin, vous pouvez déposer le sac de vos soucis, y pleurer et si votre médecin aime son métier et l’humanité, il vous consolera, ce qui vous soulagera plus rapidement.
L’écoute est une partie très importante de mon métier et de mes consultations : je me mets à la place de mes patients, et j’essaye du mieux que je peux de les soulager pour qu’ils repartent avec un meilleur moral, et avec moins de douleurs morales et physiques.
Vous savez quand le corps souffre c’est souvent l’âme qui pleure.

Face à cette médecine naturelle, humaine et efficace, la médecine Hospitalo-universitaire qui nous est enseignée en Faculté de MEDECINE, propose surtout une approche technique et rationnelle que je ne rejette pas car elle permet de faire de très bons diagnostics notamment grâce aux immenses progrès de l’imagerie médicale auxquels j’ai participé.
Le seul problème c’est que les réponses thérapeutiques sont souvent incomplètes et présentent des effets secondaires.
Les anti-inflammatoires ne traitent que l’inflammation aiguë , et surtout pas la micro inflammation chronique à l’origine de la plupart des lombalgies. De plus je considère que ce sont des médicaments dangereux car il perturbent considérablement votre micro système intestinal qui est la base de votre santé. Ills ont en outre des effets nocifs sur vos reins.
Les infiltrations que j’ai pratiquées comme radiologue (sous contrôle radio et scanner) sont souvent très efficaces mais leur effet ne dure pas très longtemps et malheureusement sont à base de cortisone qui peut avoir des effets secondaires surtout si celles-ci sont répétées : rétention d’eau, œdème, déséquilibre du diabète et risque infectieux.
La chirurgie n’est réservé qu’aux résistance au traitement médical bien conduit et n’est pas sans complication : combien de patients ai-je vu totalement déséquilibrés par les arthrodèse (bloquer un segment lombaire par des tiges métalliques) fait trop rapidement. Je ne parle pas ici de la cure chirurgicale de hernie discale lors de paralysie ou de douleur incoercible (les vraies indications de la chirurgie de la hernie discale).
Opérer un patient porteur de lombalgie chronique sans prendre en compte sa souffrance est souvent cause d’échec et d’invalidité.


En conclusion, ayant pratiqué cette première médecine hospitalo-universitaire, et pratiquant depuis une autre médecine plus naturelle et plus respectueuse des vrais causes des lombalgies, je n’utilise maintenant qu’exceptionnellement les anti-inflammatoires (je ne les prescris pratiquement jamais car l’acupuncture auriculaire me permet de m’en passer).
Et l’association de compléments nutritionnels efficaces, permettant de rééquilibrer le colon donc la colonne, l’homéopathie pour moduler le stress et l’anxiété, l’acupuncture auriculaire pour diminuer la douleur et le stress, et une écoute attentive permettent d’améliorer nettement des situations qui paraissait jusque-là inextricables ou incurables, et ceci naturellement, humainement et sans effet secondaire. Et de permettre ainsi à celui ou celle qui souffrait du dos de poursuivre sa route en « Homme » ou « Femme » debout !

Pour consulter.

Pour des conseils en ligne.

Pour commander

Pour en savoir plus

Docteur Pascal Trotta
Ancien Interne des Hôpitaux de Paris
Lauréat de la faculte de Médecine de Paris V
Radiologue
Homéopathe
Acupuncture auriculaire
Médecine nutritionnelle
Médecine prédictive

 

  • ANTI-ARTHROSE

    FLEXIDOCTA est le complètement naturel du Docteur Trotta pour régénérer les cartilages usés dans l'arthrose et les douleurs articulaires. Participe également à la régénération des ménisques et des disques intervertébraux.

  • LE SILICIUM BIO

    SILIDOCTA ®: SILICIUM VEGETAL NATUREL BIO. Pour la vitalité. Excellent en période d'examens. Parfait pour se remettre d'une opération chirurgicale ou lors de traitements anti-cancéreux ou lors de maladies entrainant une grande fatigue. Contre l'ostéoporose, les rhumatismes, l'arthrose et les douleurs. Contre la perte des cheveux et les ongles fragiles .

  • PACK ARTHROSE 1 mois

    Ce pack d'1 mois permet de débuter le traitement de l'arthrose : c'est votre premier traitement naturel. Pour diminuer la douleur, augmenter la souplesse de vos articulations et mieux nourrir vos cartilages.